✈ Le Bouddha de Leshan

Guizhou est le nom d’une province chinoise, près de Guiyang. Connue pour ses  nombreux villages de minorités ethniques aux coutumes ancestrales et au mode de vie traditionnel. On dénombre ici plus de 18 ethnies. C’est une fabuleuse richesse qui donne à la province son authenticité unique,  on retrouve les différences dans la gastronomie, les vêtements, les coutumes. D’ailleurs,  un grand nombre de festivals et célébrations diverses s’échelonnent tout au long de l’année solaire.

Même si les paysages sont assez variés, avec plateaux, collines et bassins, la région est majoritairement surplombée de montagnes, riches en végétation touffue. Grâce à cette variété de paysages, de sublimes endroits abondent,  comme les chutes de Huangguoshu, les Grottes du Dragon, les grottes de Zhijin et aussi les Monts Danxia.

Une déforestation a été commencée en montagne, et a permis de mettre à jour, ce qui semble être le plus grand Bouddha au monde ! Plus de 50 mètres de hauteur, 1300 ans d’âge, un trésor oublié et bien caché.

D’après les informations chinoises, la tête seule mesure 16 m, alors que le corps lui recouvre le reste de la montagne et le tout est sculpté dans un rocher unique.

Ici aussi la légende existe et dit que deux moines chinois sont à l’origine de la création de cette statue. Sous la dynastie des Tang (618 à 907 après Jésus-Christ),  maître Hai Nang et son disciple Hai Tung, voulaient ériger deux statues géantes de Bouddha dans la roche des montagnes, afin d’éloigner les mauvais esprits et prévenir les catastrophes naturelles. Le disciple est alors parti vers Leshan, tandis que son maître resta dans la province de Guizhou, trop âgé et faible pour faire le voyage. La légende dit également que Hai Nang est décédé avant de voir la construction de son Bouddha achevée.

Du fait du décès de son concepteur, la statue est abandonnée. Les siècles passent et la végétation s’approprie l’endroit et investit le visage et le corps de bouddha. Il faut la modernité et la technologie qui poussent à une déforestation massive, pour que stupéfaits, les chinois puissent contempler cette superbe représentation du bouddhisme.