République Dominicaine



Quand partir en République Dominicaine

République DominicaineLa période la plus propice à la visite de la République dominicaine s’étend sans conteste de de décembre à mai : la température y est alors agréable sans être trop chaude et surtout les pluies et l’humidité ambiante sont moins oppressantes. Les mois de février et mars sont les préférés des touristes qui bénéficient alors de température d’environ 30° et de précipitations cinq fois inférieures à celle du mois d’août

Pendant les mois d’été, la chaleur augmente pour approcher parfois les 40° et les pluies, courtes mais violentes, deviennent plus fréquentes. La saison des ouragans court d’août à octobre.

Que voir et que faire en République Dominicaine

Faire une balade sur les côtes dominicaines est par ailleurs un moment très agréable, surtout dans les endroits réputés tels que : Punta Cana, Cabarete et Samana qui représentent bien le schéma « plage-cocotier-farniente ».

Il est également possible de visiter certains parcs comme le national Armando Bermùdez ou bien de partir à la découverte des mangroves dans le Los Haîtises. Et pour plus de sensation, le pico Duarte est idéal pour une petite randonnée en montagne avec son altitude de 3 000 m. Par ailleurs, la République dominicaine peut aussi être considérée comme une destination sportive car les sports nautiques comme le surf, la plongée, la planche à voile y sont largement pratiqués.

Côté culturel, un mélange entre culture Taîno, européenne et antillaise est observé dans le pays. Ce mélange a laissé bien des histoires fascinantes. A Saint Domingue, les espagnols et les Taïnos ont laissé des traces. Il y a ainsi un musée Taïno à visiter et quelques architectures du temps colonial ayant survécu au temps. Toutes ces merveilles se savourent bien sûr à pied. Toujours dans le domaine culturel, les dominicains ont une activité incontournable qui est la danse du merengue et de la bachata, alors n’oublier pas de vous joindre à cette ambiance chaleureuse.

Ne ratez pas les spécialités locales telles que le rhum et les cigares. Saint Domingue renferme aussi des lieux magnifiques prêts à être explorés constitués par des vallées, des forêts et des cascades, des massifs montagneux. Et surtout, ne manquez pas un phénomène naturel très observé qui se produit en mer : le rassemblement des baleines à bosse.

La République Dominicaine en pratique

La monnaie locale de la République Dominicaine est le peso, mais dans les endroits touristiques, le dollar et l’euro sont acceptés. S’agissant du voyage proprement dit, la plupart des tours opérateurs proposent des formules de ‘voyages tout inclus’ qui comprennent le vol, l’hébergement et la pension complète. Pour les voyageurs avec un budget-vacances confortable, ce type de voyage à la carte est le plus commode pour profiter au maximum de votre séjour sans aucun souci relatif aux détails. Il faut faire attention aux taxes, qui, parfois ne sont pas incluses dans les prix.

Côté santé, il convient de se protéger des moustiques et des maladies qu’ils transportent en enfilant des vêtements à manches longues, ou en utilisant des diffuseurs électriques ou des lotions anti-moustiques. En cas d’hospitalisation, l’équipement en Dominique est insuffisant et donc une évacuation vers la Guadeloupe ou la Martinique s’avère nécessaire. En saison, les côtes dominicaines peuvent être frappées par des ouragans, mais il n’y a pas lieu de paniquer car ces phénomènes naturels se produisent rarement en automne et les météorologues peuvent les prévoir. Avant de partir pour des sports en mer, il est recommander de se renseigner sur la météo.

Pour y aller, deux voies mènent en République Dominicaine : aérienne et maritime. La République a un premier aéroport international Las Américas International Airport et sept autres pour accueillir les vols charters. Par la mer, seul un bateau de croisière permet d’aborder le pays. A l’intérieur, voyager en bus, avec le Metro Bus par exemple, est un moyen agréable pour admirer le paysage.

Répondre