Slovaquie



Quand partir en Slovaquie

La Slovaquie est un ancien pays du bloc soviétique. Sa capitale est Bratislava qui est une ville au capital historique et culturel important. Le climat slovaque présente un hiver long et rigoureux et un été chaud. L’affluence touristique est surtout remarquée en été, de juillet à août dans les Tatras, haut lieu de la randonnée et des sports extrêmes. Ainsi, si vous voulez profiter des tarifs hôteliers réduits, il est préférable de s’y rendre en avril et en octobre. Comme à ces périodes, il fait un peu frais, il ne faut pas oublier de se munir de vêtements chauds. Les autres mois  conseillés pour un séjour en Slovaquie sont les mois de mai, juin et septembre. Il est à noter que les stations en montagne ainsi que les établissements de Bratislava restent ouverts tout au long de l’année, contrairement aux établissements dans les autres localités qui préfèrent fermer durant les mois d’octobre et de novembre.

Que voir et que faire en Slovaquie

Durant votre séjour, vous pourrez assister à de nombreux évènements qui se déroulent principalement pendant la période estivale. On peut citer le festival de rock de Bratislava qui se tient au début du mois de juin, le festival Vychondnà, qui se tient à 32 km de Poprad, durant le mois de juillet, ainsi que la journée de Jazz que la capitale reçoit durant le mois de septembre.

Quant aux visites, sachez que les villes slovaques présentent un attrait touristique certain, si on se réfère à la richesse de la culturelle et patrimoniale. La capitale présente, par exemple, différents musées qui touchent un peu à tout. Ainsi, vous pourrez y visiter des salles de torture médiévales, des instruments et chants folkloriques. Il y a aussi la galerie nationale slovaque ainsi que le musée de production viticole slovaque qui valent le détour. Cette ville d’influence hongroise regorge de trésors historiques comme le Palais Primate, où a été signé le traité de paix de 1805, le Théâtre national Slovaque, de renommée internationale, le palais de Mirbach ou encore le château de la vieille ville. Il n’y a cependant pas que Bratislava à voir en Slovaquie, il y a aussi les différents massifs montagneux dont le Vysoké Tatry et le Malà Fatra sont les plus populaires. Ces massifs montagneux feront sans aucun doute des tracés de randonnées impeccables. Le Vysoké Tatry est d’ailleurs connu pour être le seul massif alpin de l’Europe de l’Est. Le Malà Fatra, quant à lui, est un parc national au décor enchanteur. Ce dernier est le fief des skieurs en hiver et le havre des randonneurs en été. Parmi les sites de randonnées à visiter, il y a aussi la station thermale de Trencianske Teplice qui ouvre sa piscine thermale au mois de mai jusqu’au mois de juin. Cette localité, cependant, n’est accessible qu’en train. Pour connaître les racines slovaques, rien de tel que de faire un petit tour dans la ville la plus ancienne : Travna, qui garde en son sein les plus vieilles bâtisses du pays. C’est la destination idéale pour une journée récréative. Dans un contexte plus proche de la nature, les Slovak Krast offrent des expéditions sur les rivières souterraines navigables de la grotte Dominica. Les falaises présentent aussi un profil particulier qui charmera les alpinistes. Les activités les plus prisées sont le rafting sur la Dunajec dans le parc national de Pieniny, le ski dans les diverses régions montagneuses, les randonnées ainsi que le cyclisme.

La Slovaquie en pratique
Pour se rendre dans la république slovaque, il est possible de choisir la voie terrestre, que ce soit en bus ou par voie ferroviaire, ou la voie aérienne. Premièrement, le transport aérien est desservi par trois compagnies : la Czech Airlines, Air Slovakia et Tatra Air. Ces compagnies rallient la Slovaquie aux capitales européennes. Les vols intérieurs sont, quant à eux, très peu nombreux. Deuxièmement, la voie ferroviaire est très exploitée mais la vetusté des infrastructures rend les voyages longs. Il est cependant à noter que les voyages en train sont moins onéreux que les voyages en bus. Par ailleurs, certains voyages en train nécessitent la prise d’un visa pour la république tchèque car les transits doivent passer par les pays voisins. Les frontières sont assez floues, il suffit de faire quelques pas pour se retrouver en Hongrie, par exemple.

Concernant l’hébergement et la restauration, vous trouverez autant d’établissements que votre budget vous le permettra, des plus chics aux plus modestes. Pour trouver des lits bon marché et propres, il faut chercher du côté nord est de Bratislava. Pour une restauration à petits coûts, il faut voir au marché alimentaire. Les restaurants haut de gamme, quant à eux, se situent à proximité du vieux château de Bratislava.

Avant de partir, il faut consulter le médecin traitant et se tenir informé des rappels de vaccins à faire. Pour ce qui est du cas de la Slovaquie, la menace de la grippe aviaire plane encore mais les autorités affirment avoir pris les dispositions nécessaires. Il faut donc éviter les marchés de volailles ainsi que les élevages. Il est aussi nécessaire de garder une bonne hygiène en se lavant les mains au savon régulièrement. Il faut éviter les aliments crus ou peu cuits. Il faut, enfin, être vacciné contre l’encéphalite due aux tiques, très présentes dans ce pays au printemps.

Les vols à la tire et les vols de voiture sont fréquents en Slovaquie, il faut donc éviter de se garer dans des parkings non-sécurisés. Evitez également d’emporter vos papiers originaux lors de vos sorties et répartissez les sommes d’argent que vous emportez. Il est, enfin, à noter que la république slovaque est très pointilleuse en ce qui concerne le trafic et la consommation de stupéfiants.

Répondre