Namibie



Quand partir en Namibie

namibieEtat indépendant d’Afrique, la Namibie vous propose un séjour rempli de sensations que vous n’éprouverez nulle part ailleurs, de par ses dunes de sables aux couleurs incandescentes, jusqu’à sa flore et sa faune, en passant par ses grottes ornées de représentations insolites.

Notez avant tout que le climat qui vous y attend est caractérisé par un ciel ensoleillé 300 jours sur l’année, puis du mois de mai au mois d’octobre, le climat est sec et implique des journées torrides et des nuits très fraîches.
Par ailleurs, les mois d’octobre à décembre constituent la saison des petites précipitations, et les mois de janvier à mars la saison des grandes pluies, accompagnées d’orages, qui engendrent souvent le débordement des rivières dans la partie nord-est de la Namibie.

Les températures varient selon la région où vous vous trouvez : à Windhoek par exemple, elles oscillent entre 6° et 20°C entre le mois de juin et le mois d’août, puis entre 17° et 35°C durant la saison des petites pluies. Les régions désertiques présentent des températures pouvant atteindre les 50°C pour cette dernière période. L’affluence touristique est à son summum entre le mois d’avril et le mois de septembre.

Ainsi, on est presque tenté de dire qu’il n’y a pas de saison privilégiée pour visiter la Namibie puisque le soleil est toujours au rendez-vous. Il faut quand même savoir choisir la bonne période incluant la saison sèche et la saison des petites pluies, où les routes ne sont pas transformées en rivières et pendant laquelle la chaleur ne frôle pas la canicule.

Que voir et que faire en Namibie

La Namibie, pays africain à forte attraction touristique incontestable, se situe à l’est de l’Océan Atlantique, au sud du continent africain. Ce pays doit notamment son attraction à ses paysages à couper le souffle. Partez à la découverte du désert de 23 000 km² de Namib, qui est l’un des plus vastes parcs du monde entier. Le Parc national d’Etosha, signifiant « grand endroit blanc d’eau asséchée », est d’une splendeur sans pareille. Abritant près de 115 espèces d’animaux, dont les girafes, les gnous bleus, l’impala, un rhinocéros à la couleur noire extraordinaire, les zèbres et les hyènes, 350 genres d’oiseaux, 15 espèces de reptiles, il a en somme tout pour satisfaire les amoureux de la faune. Sa flore pour sa part est constituée en majeure partie par les bois de mopanes et les moringa, une sorte de baobab. Le Parc National de Fish River vous propose une randonnée inoubliable dans le désert et vous surprend par l’apparition fortuite de la gorge impressionnante, façonnée par Fish River Canyon. Les sources d’eau d’AiAis de 60°C, aux propriétés thérapeutiques, ne sont pas pour autant en reste pour vous éblouir.

Si vous souhaitez rencontrer une population purement indigène, visitez le Kaokoveld, une région qui évoque la Namibie d’autrefois, où se côtoient humains et éléphants, et où la terre est très aride. Sa « Côte de squelettes » vous réserve un cimetière d’épaves de bateaux cachées dans la brume durant toute l’année. La capitale du pays, Windhoek, vous propose ses architectures témoignant de son passé sous l’empire germanique dont Christuskirche, la plus populaire et l’Alte Feste, la plus vieille. Ne manquez pas les 33 morceaux de météorites qu’abrite sa rue Post Street. Les noctambules y seront aussi bien servis en matière de night-club. Côté artisanal, profitez de votre passage dans la capitale de la Namibie pour acheter des articles de souvenir comme les tapis en laine de karakul, les perles et bijoux en matière insolites (œuf d’autruche, noisettes), et les accessoires en peau de buffle. Outre les randonnées organisées en pleine brousse, vous pouvez vous essayer à différentes activités pour vous amuser : les promenades à dos de chameau, le kayak, le parapente, le quadbiking, le sandboard, le rafting, … Les surprises ne manquent pas dans les endroits les plus prisés de cette région comme Damaraland, Kunene Valley et Bushmanland.

Namibie : En pratique

Quelle que soit la région que vous visitez en Namibie, le budget incluant l’hôtel, vos repas et les circuits organisés, ne sera pas exorbitant du fait du taux de conversion avantageux du dollar namibien. Différentes formules s’offrent aux touristes qu’ils soient économes, aisés aventuriers ou naturalistes : petites pensions, gîtes de vacances, auberges de jeunesse, hôtels luxueux ou de moyenne catégorie, chambres chez l’habitant, terrains de camping et de caravaning, etc. Le visa touristique vous est attribué au moment de votre débarquement sur le sol namibien. Vous serez en outre muni d’un passeport dont la validité est d’au moins 6 mois. Pour un éventuel besoin de permis de travail, confiez-vous au Ministère de l’Intérieur de la Namibie.

Côté santé, le vaccin contre la tuberculose est fortement conseillé, surtout aux enfants, avant le départ pour le pays : l’existence d’une souche tenace de la maladie ayant été récemment confirmée. Pour votre gouverne, la capitale, Windhoek, renferme 4 hôpitaux dont le Roman Catholic Hospital. Voici les dernières recommandations à ne pas négliger, afin que votre séjour au pays se passe dans les meilleures conditions : gardez les fenêtres de votre voiture fermées lors d’un déplacement en ville même durant la journée ne vous aventurez pas à partir en solo à la découverte des endroits arides enfin, préférez les tenues vestimentaires discrètes et ne prenez pas en photo un habitant sans sa permission.

Pour aller en Namibie, le South African Airways (SAA) de l’Afrique du Sud assure des vols quotidiens reliant les capitales des deux pays ainsi que Johannesburg. Les réseaux routier et ferroviaire sont d’excellents moyens pour gagner le pays et pour mieux le découvrir. Concernant votre déplacement dans les différentes régions de la Namibie, sachez que seules les 4×4 sont aptes à circuler sur les routes non goudronnées. Aussi, étant donné que vous n’êtes pas à l’abri des mauvaises surprises (panne de voiture, …) dans les parties désertiques, il est préférable de prévoir un stock de nourritures, de carburant et d’eau notamment, en attendant l’arrivée des secours et munissez-vous toujours de cartes ou d’un GPS. Sinon, les villes comme Tsumeb, Katima, Keetmanshop et Swakopmund sont desservies régulièrement par des compagnies aériennes et des autocars.

Répondre