Angola



Quand partir en Angola

AngolaL’Angola est un pays tropical malgré des températures hivernales de 18°C tandis qu’en été, ils peuvent atteindre 35°C. Il est préférable d’éviter la saison des pluies qui se situe à partir du mois de novembre jusqu’au mois d’avril. Ainsi, la meilleure période pour s’y rendre serait située entre entre le mois de mai et le mois d’octobre. Les vêtements légers constitueront donc l’essentiel de vos bagages. Toutefois, n’oubliez pas que les nuits sont fraîches et qu’il vaut toujours mieux emporter quelques pulls avec vous.

Que voir et que faire en Angola

L’Angola est un pays africain de toute beauté. Les paysages pratiquement intacts sont nombreux et ne se ressemblent pas sur l’ensemble du territoire. Le voyage en Angola promet ainsi d’être des plus agréables entre les décors de savanes, de marécages, de dunes de sables, de fôrêts tropicales ou de montagnes. Vous y découvrirez une flore et une faune particulière avec des espèces endémiques. Ainsi, visitez les nombreuses réserves et autres parcs naturels qui conservent plus d’une trentaine d’espèces animaux emblématiques de l’Afrique avec des parcs nationaux qui y sont d’autant plus riches. Faites donc un tour dans les parcs suivants : Gorges de Tundavala, Rochers de Pungo et N’dondo, sans oublier les chutes de Braganza qui sont réputées pour figurer parmi les endroits les plus spectaculaires d’Afrique. Et bien sûr, un détour par les grottes maritimes de Morro do Lua s’impose. Mais la meilleure façon de visiter l’Angola reste sans doute les safaris dans l’une des réserves de chasse du pays (Luiana, Mucusso, Luenge, Longa Mavinga). Vous pourrez, par ailleurs, y faire du trekking. Evidemment, le bronzage sur les plages naturelles est une autre option qui ne doit pas être oublié.

L’Angola, c’est aussi un pays de culture et de traditions ancestrales persistantes. Vous pourrez, tout au long de votre séjour, assister à quelques mille et une danses traditionnelles ou autres danses rituelles. L’artisanat est également une branche d’activité très active pour les Angolais qui produisent maintes sculptures originales en bois, en pierre ou en céramique, des masques, des statuettes en bronze, des bijoux … que vous pourrez rapporter avec vous à des prix fort abordables. Toujours, pour le côté culturel, n’oubliez pas de visiter les musées du pays qui regorgent de riches collections d’objets uniques. Il s’agit notamment du Musée de l’Esclavage, du Musée d’Anthropologie qui présente l’art et l’ethnographie du pays, le Musée archéologique ou du Musée des Forces Armées.

L’Angola en pratique

Pour vous rendre en Angola, avant de prendre votre avion, vous devez avoir un visa car il n’est pas délivré une fois sur place. Le visa touristique n’existant pas, il est nécessaire de présenter des garanties de ressources et d’hébergement pour se voir accordé le visa de 30 jours. Sur tout le territoire, ne vous étonnez pas des contrôles fréquents, la photocopie certifiée de tous vos documents est donc recommandée. Dès votre arrivée, demandez également une autorisation auprès du Ministère de la Culture pour photographier en toute liberté les bâtiments publics.

Malgré le fait que l’Angola soit un pays pauvre, la vie à Luanda est assez chère. Si vous voulez économiser, il faudra choisir l’hébergement chez un habitant ou chez l’une de vos connaissances. Ne comptez pas sur votre carte de crédit pour payer et dès que possible, faites le change de vos devises en billets de Kwanza. Le dollar peut être une alternative mais autant avoir la monnaie locale pour plus d’autonomie. En province, les prix sont beaucoup plus abordables.

En matière de santé, il faut rester sur ses gardes et les vaccins sont vivement recommandés avant votre départ. Entre autre, n’oubliez pas le vaccin contre la fièvre jaune, le tétanos, la polio, la diphtérie, les hépatites A & B, la typhoïde, la rage …. Dans tous les cas, souscrivez une assurance couvrant le rapatriement sanitaire car les infrastructures sanitaires n’y sont pas suffisamment équipées. Evitez également de vous baigner dans les cours d’eau car ils sont généralement infectés par la bilharziose. De plus, le risque de paludisme est important donc veillez à bien vous protéger des piqûres de moustiques ! L’eau n’étant pas potable, buvez de l’eau minérale en bouteille. Enfin, notez que le taux de prévalence du VIH Sida y est très élevé.

Côté sécurité, l’Angola est un pays où de vives tensions résident et où les guerres civiles ont encore laissé des traces indélébiles. Aussi, restez discret et évitez d’y emmener des objets de valeur car les vols avec violence sont très fréquents. Redoublez d’attention une fois la nuit tombée et ne circulez jamais seul. Prenez un guide si possible et louez une voiture où toutes les vitres et les portes doivent être bien fermées. Lors de vos déplacements à travers le pays, préférez les lignes aériennes plutôt que les trajets sur les routes et encore moins les liaisons maritimes.

Répondre