Guadeloupe



Quand partir en Guadeloupe

GuadeloupeLe climat tropical humide de la Guadeloupe est caractérisé par une température annuelle moyenne de 25°. Pendant la saison sèche, allant de décembre à mai, la température moyenne est de 23°, avec une faible pluviosité.

Pendant la saison humide, de juin à novembre, la température monte jusqu’à 27° et on constate une forte pluviosité pouvant durer plusieurs jours. De plus, les pluies sont totalement imprévisibles et peuvent survenir à n’importe quel moment.

Ainsi, la période la plus favorable pour faire du tourisme en Guadeloupe reste la période allant de décembre jusqu’en avril. Cependant, si vous voulez éviter les hôtels bondés et les prix décuplés, il sera plus intéressant d’y aller à partir du mois d’avril, lorsque l’afflux touristique est à son plus bas niveau.

Que voir et que faire en Guadeloupe

La Guadeloupe est un département d’Outre-mer de la France, ayant comme chef-lieu Basse-Terre. Ainsi, on y parle donc officiellement le français ainsi que le créole. Et, bien évidemment, à l’instar de la métropole, la monnaie locale reste l’euro. Pour le touriste, la Guadeloupe est souvent avant tout un pays de plage et de soleil. Ils peuvent s’adonner aux plaisirs simples de la plage, à l’Anse-Maurice ou encore à la Porte d’Enfer. Cependant, pour admirer la plus jolie plage de l’île, il est impératif d’aller à la plage de la Grande-Anse, présentant un décor tout simplement divin. Pour ceux qui aiment la plongée sous-marine, l’endroit idéal reste la plage de Deshaies ou celle de Malendure. Là, il vous sera possible de découvrir les fonds marins à l’aide seulement d’un masque et d’un tuba. Avec Port-Louis ou Sainte-Anne, les amoureux du surf seront comblés, notamment entre les mois d’octobre et mai, durant lesquels les vagues arrivent à leur apogée.

Hormis les plages, il est également possible d’admirer la beauté unique des paysages paradisiaques de la nature guadeloupéenne. En effet, pour les aventuriers qui aiment les escapades en forêts, des randonnées sont spécialement préparées pour visiter la forêt vierge, conservée en réserve botanique d’une beauté incomparable. Le parc national présente également un énorme intérêt grâce à la nature envoûtante et unique de son décor, principalement composé de forêts majestueux et de bananeraies, à l’aspect typiquement exotique. Et, tant que vous êtes sur place, n’oubliez pas de visiter Pointe-à-Pitre et ses marchés, ainsi que la merveilleuse île de Marie-Galante et ses belles étendues de sables fins.

La Guadeloupe en pratique

Pour aller en Guadeloupe, une carte d’identité est suffisante pour toutes personnes en provenance de l’Union Européenne. Néanmoins, les ressortissants venant de l’Amérique du Nord, et de la Suisse, doivent préalablement se munir d’un visa en cours de validité. A l’exclusion des pays cités précédemment, les règles qui régissent l’entrée en Guadeloupe restent pareilles à celles qui régissent l’entrée en France.

Pour ce qui est du tarif des hôtels, la nuitée tourne autour du prix moyen de métropole. On trouve encore quelques endroits en Guadeloupe où on arrive à bien se nourrir à peu de frais. La cuisine typique du pays, mélange de la gastronomie d’Europe, d’Asie et d’Afrique, est tout simplement succulente. Vous dégusterez ainsi le colombo de cabri, en sirotant tout doucement, une boisson aux fruits de la passion.

Du point de vue sanitaire, il est toujours utile de se préparer à d’éventuelles allergies dues aux fruits de mer ainsi que des inconvénients provenant de l’insalubrité de certaines plages, à l’instar de l’ankylostomiase et de l’anguillulose. De plus, il ne faut pas oublier les anti-moustiques et les crèmes solaires.

La majorité des vols internationaux qui entrent dans ce département d’outre-mer passent par la métropole. Dans le cas d’un déplacement par voie terrestre à l’intérieur de l’archipel, louer une voiture reste l’un des moyens les plus recommandés même s’il est possible de trouver facilement des autobus et des taxis. Des transports maritimes sont également possibles pour rejoindre les îles de Marie-Galante et de Pointe-à-Pitre.

Répondre