Chili



Quand partir au Chili

ChiliLe Chili est un pays présentant quatre saisons principales. L’été, situé entre décembre et mars, qui semble être la saison idéale pour visiter les sites naturels.

Ensuite, il y a l’automne, qui s’étend de fin mars à mai suivi par l’hiver, de juin à août, durant lequel, il est possible de faire du ski. Et pour finir, il y a le printemps, qui est la période idéale pour visiter les villes du Chili.

En raison des altitudes différentes d’une région à l’autre, la température diffère également d’une ville à l’autre de même que le climat qui y prévaut. Ainsi, dans le Nord, le climat y plutôt est aride, alors qu’au même moment, dans le Sud, il y a de la pluie, voire de la neige. Grâce à cette diversité climatique, il est possible d’aller au Chili, à n’importe quelle période de l’année, il suffit juste de choisir la bonne région en fonction de la saison désirée.

Que voir et que faire au Chili

Arrivé au Chili, il faudra vite s’adapter à la langue espagnole qui est la langue nationale. Les chiliens sont réputés pour être très chaleureux, aussi, vous n’aurez pas de mal à vous intégrer et à participer à certaines fêtes locales telles que les « fiestas patrias », qui s’étalent du 18 au 19 septembre, en commémoration de l’indépendance du Chili. Vous pourrez profiter du marché artisanal local qui présente des produits artisanaux de qualité à des prix défiants toute concurrence. Sachez que le marchandage a encore cours et vous pourrez ainsi rapporter une multitude de souvenirs à petits prix.

Pour les adeptes de la nature, sachez que le pays possède de nombreux parcs nationaux à visiter. Vous pourrez aussi profiter de plusieurs explorations organisées très intéressantes. En effet, le pays abrite des animaux particuliers et endémiques, à l’exemple de la vigogne, qui est une espèce en voie de disparition, ressemblant, à peu près, à un alpagua. On y trouve également d’autres espèces telle que le pélican, le flamant rose, ainsi que les otaries et les pingouins. Si vous êtes un amateur de randonnée ou de trekking, vous pourrez en faire le plus souvent dans les parcs de Vallarica et de laguna del laja. Pour les férus de sports extrêmes, vous pourrez également y pratiquer du rafting ou du VTT. Lors de la saison hivernale, les touristes pourront même faire du ski, à la station chilienne de Valle Nevado.

A part les activités proches de la nature, la visite de la capitale, Santiago, se révèle être intéressante pour les amoureux d’architecture. En effet, la ville possède un décor plutôt pittoresque avec des bâtiments d’époque qui s’alignent sur une grande avenue digne des plus belles cartes postales. Enfin, l’île de paques reste une destination à ne pas manquer. Située à près de 3 700 kilomètres de la côte Ouest, l’île abrite plusieurs sites mondialement connus tels que les colosses de basalte, construite par le peuple indigène de l’île, les moai.

Le Chili en pratique

Pour les ressortissants en provenance des pays de l’Union Européenne, le visa pour entrée au Chili n’est pas obligatoire tant que la durée du séjour ne dépasse pas 30 jours. Cette limite est de 90 jours pour les voyageurs en provenance de Suisse, ou du Canada. Toutefois, le passeport valide pour une durée de six mois reste obligatoire pour tous.

Pour vous y rendre, sachez que la majorité des vols à destination du Chili atterrissent tous à Santiago.

Pour ce qui est du transport une fois sur place, les bus et les taxis sont les moyens les plus populaires au Chili. Cependant, il est également possible de se déplacer en avion, ou en bateau, moyennant une somme d’argent relativement conséquente.

Côté pratique, l’hébergement et la nourriture sont proposés à des prix assez abordables et vous trouverez de quoi vous nourrir et vous loger pour tous les budget. N’oubliez pas d’ajouter un petit budget pour l’achat d’eau minérale en bouteille car l’eau n’y est pas toujours potable.

Et, pour finir en ce qui concerne la sécurité, les villes chiliennes présentent certains dangers qu’il est nécessaire de prendre en compte. Tout d’abord, la délinquance est assez courante, notamment l’agression à l’arme blanche, mais il suffit juste d’éviter les quartiers populaires. Ensuite, il faut rester prudent et prendre au sérieux toutes les alertes de dangers naturels car des volcans en activité sont encore présents au Chili.

Répondre