Togo



Quand partir au Togo

TogoLe Togo est un pays de l’Afrique de l’Ouest, s’étendant sur une superficie de 56 785 km². Son climat varie selon la région, ainsi, le Nord bénéficie d’un climat tropical, se traduisant par une saison chaude s’alternant avec une saison de pluie, du mois de mai jusqu’au mois de septembre.

La partie Sud est par contre caractérisée par un climat subéquatorial avec deux saisons de pluie, d’abord du mois de mars au mois de juillet, ensuite du mois d’octobre au mois de novembre. Dans le centre, le climat est plutôt sec. La saison touristique du pays s’étend du mois de décembre jusqu’au mois de mars, pendant la saison chaude.

Il faut quand même faire attention car la période caniculaire peut commencer dès le mois de mars pour ne prendre fin qu’au mois de mai. Il faut également signaler l’harmattan, un vent faible mais sec pouvant obscurcir le ciel durant le mois de décembre jusqu’au mois de février.

Que voir et que faire au Togo

Le Sud du Togo est caractérisé par une étendue de sable fin avec des cocotiers. Par contre, dans le Nord, le sol est plutôt aride, dominé par les savanes où poussent des baobabs immenses comme seule végétation. Le centre de Togo est par contre surplombé de collines, de petites montagnes ainsi que de vallées.

Si vous désirez faire connaissance avec les animaux sauvages des faunes africaines, la visite des parcs nationaux est tout indiquée. L’un des plus grands se trouve dans le centre de Togo, dans la forêt de Fazao. On peut également citer le parc national de Kéran qui se trouve tout près de la ville de Kara. Mieux vaut s’aventurer dans ce parc avec un guide accompagnateur et la saison sèche est la meilleure saison pour le faire. Malheureusement, les zones protégées sont très rares à Togo, ce qui fait qu’on ne rencontre les animaux sauvages qu’en petit nombre, alors qu’il en existe plusieurs variétés, comme les hippopotames, les antilopes, les bubales, etc. ainsi que des oiseaux tels que le marabout, la cigogne ou la grue. Les collines de Kpalimé et de Atakpamé vous séduiront par leurs plantations de café ainsi que par la vue panoramique qu’elles offrent, tandis que le lac Togo donnera satisfaction aux amateurs de ski nautique et de voile.

Les merveilles du pays résident également dans ses richesses culturelles. En septembre, vous pouvez assister à la fête de Guin de Glidji. Pendant cette festivité, les gens pratiquent le culte Vaudoun, devenu Vaudou dans d’autres pays. En juillet, il y a le culte d’Evala dans le pays Kabyé suivi de l’Akpmé, un rite d’initiation pour les adolescentes. Vous pouvez rencontrer presque partout des sculpteurs qui vous proposeront leurs œuvres. En outre, vous pouvez trouver au musée national quelques objets faisant la particularité du Togo traditionnel.

Le Togo en pratique

Concernant l’hébergement, vous avez le choix entre plusieurs catégories d’hôtels destinées à satisfaire tous les budgets. Pour la restauration, le Togo est l’un des pays africains possédant les meilleures spécialités culinaires. Laissez-vous guidé par votre nez et par vos goûts ou les besoins de votre palais et vous trouverez facilement un restaurant qui vous servira l’une de ses spécialités à prix modéré.

Côté sécurité, il ne faut pas se promener seul la nuit tombée ni s’afficher avec des objets de valeur, notamment dans les rues de Lomé, pour éviter le vol ou l’agression à l’arme blanche. Dans le domaine sanitaire, le pays ne possède pas de système d’évacuation en cas d’accident ou de maladie grave. Il vous incombe de prendre toutes les dispositions nécessaires dans une telle situation. La vaccination contre la fièvre jaune est le seul vaccin vraiment conseillé si vous désirez visiter le Togo.

Togo ne possède qu’un seul aéroport international mais celui-ci est desservi par de nombreuses autres compagnies internationales. En revanche, le pays n’a aucune compagnie nationale, ce qui fait que la plupart des déplacements à l’intérieur se font par voie routière. Toutefois, deux compagnies privées, l’Air Burkina et l’Air Sénégal relient les villes ayant des aéroports. Quant au déplacement routier, le recours au service des taxis peut s’avérer être la solution la moins coûteuse. Faire de la bicyclette peut également être une option très intéressante et à la fois très peu coûteuse. On peut les louer facilement dans les régions touristiques mais aussi dans les grandes villes. En outre, une voiture 4 x 4 est conseillée si vous désirez prendre les routes nationales, à cause de la mauvaise qualité de celles-ci. Les trois grandes villes de la contrée, Lomé, Accra et Cotonou sont tous les jours desservies par des bus.

Répondre