Guatemala



Quand partir au Guatemala

GuatemalaLe Guatemala est un pays de l’Amérique centrale. Il jouit d’un climat variable selon la géographie. La côte pacifique connaît une température très chaude pouvant atteindre jusqu’à 38°C, tandis que les régions montagneuses sont un peu plus froides, notamment à la nuit tombée où la température devient carrément glaciale.

Pendant la saison de pluies, il pleut beaucoup dans cette région et la température reste très basse. Par contre, entre le mois d’octobre et le mois de mai, les montagnes offrent un climat très agréable avec une chaleur très supportable. Autour de la région de Peten où la végétation est composée de forêt et de jungle, on peut distinguer un climat chaud et humide en alternance avec un climat chaud et sec.

Sur la côte Caraïbe, on peut s’attendre à un climat chaud et humide durant toute l’année. Pour un séjour au Guatemala, la saison sèche de la fin décembre jusqu’à la mi-avril est la meilleure période. Pendant cette saison, le climat du pays se résume à une chaleur agréablement douce.

Que voir et que faire au Guatemala

Le Guatemala est un pays ravagé par une guerre civile qui a duré 36 ans. Cependant, cela n’a aucunement enlevé son charme. Lorsqu’on parle du Guatemala, ce sont tout de suite les Mayas qui nous viennent en tête. C’est un peuple culturellement très riche. Pour les voir, il suffit de déambuler dans le marché de Chichicastenanga dans le nord-ouest du pays. Vous les verrez défiler avec leurs habits tout en couleurs, donnant ainsi au marché une touche festive. Pour voir les vestiges du passé, témoins de la richesse de ce peuple extraordinaire, une visite à Tikal s’impose. Les ruines de toute une civilisation Maya sont enfouies dans la jungle du parc national.

Les visites des musées tels que le Museo Popol Vuh de la capitale ou du Casa K’ojom d’Antigua, vous feront découvrir les objets d’art, les instruments musicaux ou les costumes mayas. Guatemala est aussi célèbre pour ses fêtes qui mêlent religion chrétienne et célébration traditionnelle. Avant les fêtes de Pâques, la fête de la Semana Santa est le point culminant de toutes sortes de festivités. Vous aurez alors à assister à une représentation grandeur nature de la passion du Christ et de sa résurrection. La fête des Toussaints et la fête des morts sont célébrées par le nettoyage des tombes, suivi d’un pique-nique sur les lieux de sépulture.

En outre, le Guatemala possède une trentaine de zones protégées. Les montagnes recouvertes de forêts et les plaines dissimulées par des jungles épaisses sont les abris de nombreuses espèces animales : mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens etc… Signalons particulièrement le quetzal, une espèce d’oiseau qui est devenue l’emblème du pays à cause de sa beauté spectaculaire, pourtant, on ne l’aperçoit que très rarement. Sachez également que le pays abrite des volcans dont le Pacaya qui est toujours en activité. Il assure d’ailleurs un spectacle étonnant lorsqu’il n’est pas source de menace.

Le Guatemala en pratique

Pour la nourriture et l’hébergement, le Guatemala est l’un des pays de l’Amérique centrale qui disposent de restaurants et d’hôtels très abordables. Vous pouvez avoir un plat avec quelques dollars US en poche, si votre budget est restreint. Vous pourrez en outre loger dans un hôtel bon marché pour quelques dollars. Les hôtels de catégorie plus élevée sont tarifés à une vingtaine de dollars US environ et sont regroupés dans la Zona viva de la capitale.

La guerre civile a entraîné le Guatemala dans une condition de sécurité assez précaire. Partout, on constate des cas de vols qui sont souvent effectués à main armée. Les zones touristiques ne sont pas épargnées. De plus, le pays est une zone à fréquente activité sismique. Aussi, faut-il toujours être attentif à toutes les instructions en cas de tremblement de terre.

Le Guatemala possède deux aéroports internationaux qui sont l’Aeropuerto Internacional La Aurora de Guatemala et l’aéroport de Florès près de Tikal. Généralement, pour entrer au Guatemala, on passe par les Etats-Unis où on doit changer d’avion. On peut aussi entrer dans le pays par la route. Pour cela, il faut passer par le Mexique, le Belize, le Honduras ou le Salvador. Pour se déplacer à l’intérieur, des vols assurent la liaison entre la capitale, Guatemala Ciudad et les principales villes du pays. Il existe aussi des anciens bus de ramassage scolaire américains, convertis en transporteurs de voyageurs. Ceux-ci sont très peu coûteux mais également de très mauvais état et très inconfortables. Avec les routes très mal entretenues, ces bus deviennent très dangereux. Cependant, vous pouvez opter pour les minibus qui desservent les itinéraires touristiques, ils coûtent un peu plus cher mais sont plutôt confortables.

Répondre