Chypre



Quand partir à Chypre

chypreChypre est l’île la plus chaude de la Méditerranée, dotée d’un climat tempéré et méditerranéen, caractérisé par des étés très chauds et secs. Les températures atteignent aisément 35°C. L’hiver est doux, oscillant autour de 17°C, quelques pluies parsèment la période comprise entre novembre et janvier. Entre décembre et mars, la neige vient coiffer les montagnes les plus élevées. La température basse de la mer est de 16°C.
Quand partir : Si vous souhaitez éviter les fortes chaleurs les avants et arrières saisons seront un bon compromis. Même si l’île se visite agréablement toute l’année.

Que voir et que faire à Chypre

Situation complexe que celle de cette île. La ligne verte (ou Attila), zone démilitarisée sous contrôle de l’ONU, sépare le nord, sous contrôle Turc, du sud, sous contrôle Grec. Les représentants de l’UE peuvent circuler librement et franchir sans problème particulier cette frontière, sur simple présentation d’une pièce d’identité. (Gardez cependant à l’esprit que les militaires Turcs ne voient pas d’un bon œil les prises de photos des zones militaires. Récemment des touristes ont étés… ennuyés à ce sujet.)

Une enclave sous souveraineté britannique perdure sous la forme de deux bases militaires situées à Akrotiri et à Dhekelia. D’un autre côté, ce n’est certainement pas l’attrait de la cuisine militaire britannique qui vous incitera à visiter l’île, n’est-ce-pas ? Donc oublions…

Censée exercer sa souveraineté sur l’ensemble de l’île, la République de Chypre ne contrôle de fait que le sud. Reconnue internationalement, elle siège à l’ONU et est membre de l’UE.
La capitale administrative, Nicosie, est située sur la rivière Pedieos. Matérialisée par un mur, doté de “points de contrôles”, la ligne verte scinde la ville en deux chef-lieux. (Le 8 mars 2008, les chypriotes grecs ont commencé à abattre ce mur… )

9000 ans d’histoire torturée de cette île convoitée l’ont dotée de multiples sites archéologiques.
A une quinzaine de kms, à l’ouest de Limassol, le site de Kourion présente des vestiges des époques grecques et romaines. Kourion est en fait composé de plusieurs sites distincts, tous construits entre le 1er siècle av. J.C. et le 5ème siècle ap. J.C. Pèle-mêle: le Temple d’Apollon daté du 1er siècle, l’amphithéâtre de 3500 places ou encore de splendides mosaïques.

Toujours dans la région de Limassol, la forteresse carrée de Kolossi édifiée au 13ème siècle par les Chevalier de l’Ordre de St Jean de Jérusalem.

« Petra tou Romiou », A mi-chemin entre Limassol et Paphos, une petite crique et quelques rochers… Selon la mythologie grecque, c’est ici qu’Aphrodite serait née des eaux. “Le Rocher d’Aphrodite” à l’extrémité de la plage témoigne de cette légende.

Paphos abrite des mosaïques romaines du 3ème siècle, classées par L’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité, dont une représentation unique du Labyrinthe de Thésée…

L’église médiévale « Panayia Chrissopolitissa » est au cœur d’un site archéologique qui met en évidence les vestiges d’une Basilique paléochrétienne.

Si dans vos vallises, vous avez pris la précaution d’emporter quelques mouchoirs vous pourrez sacrifier à la superstition en l’accrochant à l’entrée des catacombes d’Ayia Solomon. Un arbre étrange tend ses branches à cet effet.

A quelques kilomètres de Paphos vous ouvrirez le Tombeau des Rois. Ptolémée ayant étendu son empire jusqu’à Chypre y fit ériger de somptueux tombeaux entre 300 et 58 avant JC. Ptolémée le Chypriote se suicida lors de l’invasion romaine de 58.

Amateurs de grimpette, le Troodhos au centre de Chypre vous assènera son mont le plus haut: le Mont Olympe, culminant à 2000 mètres, résonne encore des colères de Zeus.

Cette “liste” est loin d’être exhaustive. une multitude d’autres sites méritent le détour.

Si vous souhaitez plus simplement profiter du soleil et de la mer, eh bien de nombreuses stations balnéaires offrent tout ce dont peu rêver un amateur de farniente… Et les sports nautiques ne seront pas en reste, aussi variés que l’on peut le rêver.

Les randonneurs trouveront aussi leur bonheur dans les multiples sentiers parcourent l’île et offriront aux courageux des plaisirs incomparables.

Et pour les rois de la pédale, n’oubliez pas qu’à Chypre on roule à gauche!!! Un cycliste écrasé sur un pare-brise, même déguisé en perroquet, ça ruine les vacances.

Si vous souhaitez skier, les pentes du Mont Olympe ne sont qu’a environ une heure de Nicosie. Quatre remonte-pentes vous attendent de janvier à fin mars.

Répondre