Philippines



Quand partir aux Philippines

PhilippinesLes Philippines est un archipel constitué de 7 107 îles et figurent parmi les plus belles destinations touristiques au monde, grâce à son climat tropical tempéré qui dure toute l’année. Avec un paysage montagneux dû à une forte activité sismique et volcanique, ces nombreuses îles fascinent par la diversité des cultures et des peuples qui y vivent. Chaque île dispose de son propre climat, mais en général il existe trois saisons : la saison chaude ou Tag-init, correspondant à l’été et qui dure de mars à mai, la saison des pluies ou Tag-ulan qui dure entre les mois de juin et novembre, et enfin l’hiver ou Tag-lamig qui commence en décembre pour ne finir qu’en février. Les températures extrêmes ont lieu au mois de janvier et au mois de mai. Généralement, la température moyenne tourne autour de 25°C du fait du régime de mousson qui rythme le climat. Les seuls points noirs à ce tableau paradisiaque sont les typhons qui viennent malheureusement avec la mousson, c’est-à-dire vers mai et novembre.

Que voir et que faire aux Philippines

Avec son nombre impressionnant d’îles et ses nombreuses plages dignes des meilleures cartes postales, les Philippines donneront au visiteur l’embarras du choix. Côté faune, la plupart des espèces qu’on peut y trouver sont en voie de disparition et sont donc presque toutes protégées. Des animaux rares comme le tarsier et le tabius qui sont les singes les plus petits au monde, ou encore le haribon qui est un aigle géant, ne sont qu’une petite partie du patrimoine de ces îles. L’île de Calauit abrite aussi de nombreuses espèces originaires d’Afrique comme les girafes, les zèbres et les gazelles. La végétation, elle aussi est très riche avec plus de 10 000 espèces différentes composées d’arbustes et de fougères, mais également du narra et de la sampagita parfumée qui ne sont rien d’autre que l’arbre national et la fleur emblématique du pays. Quant aux activités, elles sont aussi nombreuses que les îles de l’archipel, elles vont du simple bronzage sur la plage aux randonnées dans les montagnes volcaniques, en passant par les plongées sous-marines. Ceux qui sont venus pour les plages auront l’embarras du choix entre celles de Boracay avec ses eaux bleues et son sable blanc ultra fin, celles de Camiguin très prisées pour le calme qu’on peut y trouver, ou encore celles d’Avoué qui sont de véritables sanctuaires naturels. Par ailleurs, des visites en jeep ou à pied du mont Pinatubo sont régulièrement organisées par les hôtels avoisinants. Les alpinistes pourront escalader le mont Mayon, qui est en réalité un volcan toujours actif, d’où la présence de guides, indispensables pour faire le circuit.

Les Philippines en pratique

Le coût d’un séjour aux philippines dépend de plusieurs facteurs comme la durée, l’hôtel et la fréquence des déplacements à faire. Toutefois, il faudra compter entre 10 et 120 euros pour le logement en fonction de la gamme et du confort de l’établissement. Pour la nourriture, il faut prévoir entre 3 et 16 euros, ce qui est relativement abordable. Les frais de déplacement dépendent du type de moyen de transport choisi.

A cause de l’insuffisance des infrastructures médicales, les maladies qui font le plus de victimes sont le paludisme, la dengue, la rage et plus récemment quelques cas de grippe aviaire qui ont été signalés dans la région. Il est donc primordial de se munir d’équipements comme les moustiquaires, les diffuseurs et autres produits anti-moustiques pour se protéger. Dès l’arrivée sur le territoire, il faut souscrire une assurance de rapatriement sanitaire et consulter un médecin en cas de morsures ou de fièvre. Les catastrophes naturelles sont également des menaces à considérer. En effet, à cause du climat et du relief, cette région est soumise à des risques volcaniques, sismiques et cycloniques très élevés. La délinquance et le terrorisme ne sont pas à écarter car devenant de plus en plus fréquents surtout à l’égard des touristes. Pour éviter le moindre problème, il faut surtout éviter certaines zones comme l’île de Basilan et l’archipel des Sulu.

Pour se rendre aux Philippines, il n’y a pas d’autre choix que l’avion qui vous emmènera soit à l’aéroport international de Manille, le Ninoy Aquino International Airport (NAIA), soit à celui de Cebu, le Mactan International Airport. Une fois sur place, les déplacements peuvent se faire soit par route, soit par voie maritime, soit par voie aérienne. Il est déconseillé de prendre le volant à la nuit tombée, à cause du mauvais état et de l’encombrement des axes routiers. Pour les mêmes raisons et aussi pour éviter les complications en cas d’accident, il est préférable de louer un taxi ou de prendre un véhicule avec chauffeur. La voie maritime n’est à utiliser qu’en dernier recours à cause du manque d’entretien des ferry-boats et de la recrudescence des pirates. Malgré les réformes et les révisions demandées, notamment par les responsables de l’aviation américaine et européenne, les aéroports et par conséquent les vols assurant les liaisons intérieures ne respectent toujours pas les normes de sécurité internationales. La seule solution qui reste serait alors de prendre les charrettes à bœufs, encore très utilisées dans certaines régions et qui, malgré leur lenteur, demeurent le moyen le plus sûr pour se déplacer.

Répondre