Libye



Le climat en Libye

Le nord de l’Afrique fait découvrir un pays dont le caractère géographique ambigu dissimule des côtes méditerranéennes et des régions désertiques : la Libye. Son climat est directement lié à la température douce de la littorale mais le pays connaît également les fortes chaleurs, un climat sec et aride du désert pendant l’été, qui font place à un froid assez soutenu en hiver. L’humidité de la côte est influencée par le ghibli, un air dans lequel cohabitent une sécheresse et une chaleur pendant les périodes automnales et printanières. A Tripoli, on enregistre une température estivale de 30°C pour passer à une température extrême de 8°C en hiver. La saison clémente de novembre à mars est idéalement compatible à des circuits dans les zones arides, mais les côtes sont plus accueillantes tout au long de l’année, principalement en été.

Que voir et que faire en Libye

D’une superficie assez importante avec une étendue trois fois plus grande que la France, la Libye offre de nombreuses occasions et coins à explorer aisément. Longtemps connu sous son aspect désertique, le pays présente aussi des côtes méditerranéennes sur son flanc nord qui se baigne dans la mer. Les inconditionnels de la plage seront ébahis par les sables fins aux multiples paysages des plages vierges comme celles de Benghazi du côté de la Cyrénaïque. Ceux qui préfèrent les plages aménagées se rendront au sud de Tripoli, la capitale, les férus de sports nautiques y seront probablement heureux. La plongée sous-marine devient de plus en plus fréquente dans les eaux de Leptis Magna et Apollonia pour offrir des découvertes uniques.

Pour les touristes en quête d’aventures dans le désert, des safaris sont continuellement organisés par des agences de voyage avec des itinéraires intéressants, mais pour ceux qui veulent rester dans l’incognito, des safaris avec une voiture tout terrain et un guide sont possibles si l’on se soumet aux règlementations qui stipulent le port d’une autorisation particulière pour quelques-uns des parcours.

Tripoli avec son Château Rouge qu’est l’Assai al-Hamra, dont ottomans, espagnoles, italiens ont laissé des empreintes sur les quelques 13 000m² de labyrinthes et d’édifices imposantes. Une investigation riche en mosaïques, en statues et en d’autres pièces de collection datant de l’Antiquité est une opportunité à saisir en visitant le musée Jamahiriyya créé avec le concours de l’Unesco. Visiter Benghazi dans laquelle coexistent ruines romaines, belles plages et le pied des montagnes en habit végétal stupéfiant, sinon, se prêter à l’animation du grand marché du Souk al-Jreed et ses produits qui permettent de belles acquisitions en souvenir, ainsi que les célèbres fruits secs. Ghadamès, offrant une occasion pour se prélasser près d’un oasis, est d’une architecture époustouflante, justifiant son appellation de « Perle du désert » dont la Maison-Musée en est le témoin. Leptis Magna est la scène des diverses études archéologiques pour ressusciter l’Arc de Triomphe de l’empereur Septime Sévère ou les bains d’Hadrien entre autres. Passer à Djebel Akhdar, une région en altitude dont la végétation verte impressionne toujours les visiteurs. Cyrène est également un terrain qui mérite d’être exploré, au sens propre comme au sens figuré, car c’est un site archéologique dans lequel des cités grecques ont été découvertes, à visiter avec les aléas d’une expédition authentique, ne disposant d’aucune restauration, ni d’aucun dispositif moderne qui sont donc des nécessités à prévoir. Ce sont des endroits à découvrir en famille ou en groupe pour une culture assurée.

La Libye en pratique

Le visa est soumis à une lettre d’invitation d’un résident ou à une lettre dûment signée par l’agence de voyage qui sera par la suite distribuée par le Bureau Populaire à Paris ou par l’intermédiaire de l’agence elle-même, avec une mention obligatoire en arabe. Le règlement veut que le touriste dispose de l’équivalent d’un certain montant pour leur séjour. Se conformer aux conseils des agences de voyage sont bénéfiques pour pouvoir séjourner dans de bons hôtels dont les tarifs respectent chaque catégorie : modeste, moyen et haut de gamme, de même pour la restauration qui suit les mêmes procédures avec une variété de culture culinaire nord-africaine riche en céréales, en légumes secs et en sucreries naturelles comme le miel, les dattes et les amandes. Les mets se composent en général de ragoût de viande, mais des spécialités italiennes (pizza, pâte…) font aussi partie des plats préparés par ces restaurants. Quelques menus de la gastronomie européenne sont servis dans les grands restaurants mais l’alcool est toutefois prohibé par la société libyenne.

En terme de santé, le territoire libyen n’exige aucune vaccination, par contre, il est plus prudent d’apporter dans les bagages les minimums nécessaires pour la boîte à pharmacie surtout les médicaments anti-paludéens et une assurance-maladie incluant un rapatriement en cas de complication. Le pays est d’une culture musulmane qu’il est censé de respecter sans faire des gestes déplacés et sans porter des habits indécents. Les changes doivent être effectuées dans les banques pour ne pas rencontrer d’éventuels problèmes auprès des distributeurs. La sécurité intérieure se résume sur le respect des règles, sur une conduite décente, sur la considération des endroits sûrs en évitant les attroupements et les lieux isolés. Ces quelques conseils suivis, le séjour ne pourrait être que plaisant.

Pour gagner le sol libyen, British Airways et Royal Jordanian ont ouvert la porte aux autres compagnies telles que Lufthansa, Alitalia, Austrian ou Swissair, pour des vols réguliers, en vol direct depuis plusieurs pays européens ou via les villes arabes avec Air Lib, Tunis Air et d’autres compagnies arabes. Les déplacements lors des visites du pays sont à organiser en groupe avec l’agence, en voiture sous location, sinon, le bus et minibus offrent un confort convenable sans excéder sur le prix pour des déplacements fréquents.

Répondre