Finlande



Quand partir en Finlande

FinlandeLa Finlande l’hiver, surtout aux mois de janvier et février, se caractérise par un froid intense, de -15°C dans le sud du pays jusqu’à -30°C au nord, avec une lumière naturellement tamisée voire presque absente aux alentours de la fin décembre pendant la journée.

L’été, au lendemain du printemps, de mai jusqu’en septembre, offre un spectacle unique, le fameux « soleil de minuit ». La journée, avec ses 15°C au nord et 20°C au sud, fait de cette saison une période idéale pour y séjourner.

Que voir et que faire en Finlande

Explorateurs, sportifs, écolos, mélomanes, tous types de touristes seront servis en Finlande. La Laponie, la région septentrionale qui fait également partie du pays, détient les conditions optimales pour accueillir les skieurs avec des pistes appropriées à chaque niveau, les débutants comme les audacieux. Mais la station de Koli, située à Carélie du nord, ou celle de Ruka, à Kuusamo ne sont pourtant pas en reste.

Découvrir des nouveaux horizons est possible en randonnées pédestres ou en vélo en arpentant les pistes de Ruuna dont les plus classiques, Karhunkierros et Lemmenjoki, sont des circuits à ne pas manquer pour les passionnés de grande expédition. Eriger une tente et faire du camping sont accessibles dans la mesure où l’on respecte la nature. Pratiquer le canoë est chose possible en mer ou dans les lacs aux alentours de Turunmaa ou de l’archipel d’Aland pendant la période estivale. Les plus hardis peuvent s’aventurer dans les chutes de Laponie ou en Carélie du nord en été.

Pays aux mille et une espèces florales et faunesques, les férus de la nature sont particulièrement gâtés avec des régions arborisées dans lesquelles vivent des mammifères de tous genres et de toutes tailles : des élans et rennes aux castors, mais aussi plusieurs espèces d’oiseaux.

Helsinki, la capitale de Finlande, dont l’architecture est une des mieux conservées de toute l’Europe sans qu’aucun gratte-ciel ne vienne perturber cette harmonie, abrite plusieurs musées dont fait partie celui d’Ateneum avec des collections en œuvres d’art finlandaises soigneusement conservées depuis le XIXè siècle, ou celui de Raitioliikennemuseo, gardien du tramway et d’autres transports anciens, et beaucoup d’autres encore. L’Eglise du Rocher est tout simplement remarquable et sous sa charpente rocheuse évolue une chorale dont le gospel est admirablement chanté. Turku, dont les épreuves du temps et des incendies n’ont pas altéré le charme, est aussi un musée vivant avec celui de la Cathédrale, ou le Château ainsi que LuostarinmÄki, un musée extérieur dans lequel s’illustrent des artisans et créateurs en pleine démonstration.

Faites un détour à Äland, qui a plus de 6 400 îles, dont Sund est le quartier de l’île principale, et dans lequel se dresse le Château Kastelhom ainsi qu’à Rauma, classé patrimoine mondial pour avoir su garder son allure de « ville en bois » dans laquelle s’activent encore dentellières, orfèvres et d’autres mains habiles et également au grand marché pour pouvoir goûter au plaisir d’un psytcaffe. Mais Saint-Jean est la fête la plus populaire pour célébrer la plus longue journée de l’année sous les boissons et les chansons avec le festival de rock et le festival de jazz d’une envergure mondiale pendant le mois de juillet. Pubs et clubs sont ouverts pour les fêtards, sinon, la traditionnelle Santa Claus vous attend avec diverses animations et commerces pour accueillir Noël.

La Finlande en pratique

Pour visiter le pays, la carte nationale d’identité est suffisante pour les résidents de l’Union Européenne. Au-delà de trois mois de présence en sol finlandais, une déclaration auprès de l’autorité locale est indispensable. Le visa est tout de même obligatoire pour un passage dans le territoire russe. Quelques hôtels de renommée internationale sont accessibles pour un séjour plus que confortable, quelques-uns offrent des tarifs moyens et sont ouverts au petit budget, et campings et tentes sont autorisés en pleine nature, des petits auberges de jeunesse sont aussi implantés un peu partout pour accueillir les visiteurs à ressource modeste. De même pour la restauration, vous trouverez grands restaurants aux plats raffinés présentant pâté de venaison ou saumon grillé, ainsi que de plus populaires qui vous serviront plutôt hamburgers et kebabs.

Côté santé, une carte européenne d’assurance maladie est à porter sur soi. Pharmacies et établissements médicaux sont installés dans chaque ville, et les informations les concernant sont à prendre auprès de la réception de l’hôtel. Pour ceux qui ont choisi des circuits dans des parcs naturels, il est indispensable de s’approvisionner en produits anti-moustiques. Les boissons alcoolisées sont à consommer avec d’autant plus de modération que leur vente est plutôt restreinte, de même que leur consommation. Se conformer également aux règles qui régissent le pays et prohibent toute importation d’alcool.

Une vingtaine de compagnies aériennes internationales permettent de se rendre en Finlande en atterrissant à Helsinki. Pour s’ajouter aux vols réguliers de Finnair et SAS, des liaisons quotidiennes relient également les quelques 20 villes du pays. Ferries et trains assurent la correspondance avec les autres pays aux alentours. Le bus est le principal moyen de locomotion pour pouvoir se rendre dans les endroits les plus écartés.

Répondre