Nouvelle Zélande



Quand partir en Nouvelle Zélande

nouvelle-zelandeLe climat de la Nouvelle-Zélande est capricieux et diversifié d’une région à une autre. Le temps peut changer radicalement à tout instant. Sur l’île du Sud, il fait plutôt froid avec des températures inférieures à 10°C alors que sur l’île du Nord, les températures situées à plus de 20°C sont plus clémentes. Par ailleurs, les Alpes néo-zélandaises permettent de distinguer un côté oriental sec et un côté occidental humide. La saison chaude de novembre à avril est la plus intéressante pour découvrir la Nouvelle-Zélande. Néanmoins, l’hiver promet également des souvenirs exceptionnels, en particulier pour les amateurs de sports d’hiver. Effectivement, ces derniers pourront goûter à une neige de très bonne qualité et en quantité abondante entre juin et octobre, en particulier en juillet où les températures chutent au plus bas. Evitez le printemps néo-zélandais compris entre le mois d’octobre et de décembre, au risque de voir déferler les cyclones.

Que voir et que faire en Nouvelle-Zélande

Dans ce pays grand comme la moitié de la France, les paysages sont extraordinaires et offrent ainsi des sites naturels sans pareil dans un décor de montagnes au coeur des volcans, des glaciers ponctués de geysers, de sources thermales, de lacs (Wanaka), de rivières et de forêts (Waipoua Kauri) … mais aussi un décor marin avec ses plages (Kohimarama, Mission Bay, Ninety Mile Beach). La flore est riche de 2 000 espèces dont les 1 500 sont endémiques.

La Nouvelle-Zélande permet de faire des randonnées à pied ou en VTT pour les amoureux de la nature et des grands espaces authentiques. Les sensations fortes seront assurées avec des sports extrêmes qui y ont trouvé leur place : rafting, canoë-kayak, ski, escalade, exploration de grottes, mais également saut à l’élastique, parachute, parapente et deltaplane seront au programme. Outre les activités de montagnes, la mer ne démérite pas avec des circuits de plongée (Poor Knights Islands Marine Reserve) en bouteille ou en apnée, de la voile, du ski nautique ou tout simplement nager. Les vagues permettent aussi à la Nouvelle-Zélande de figurer dans les meilleurs sites de surf. Pour le calme, découvrez au sec les fonds marins des environs à l’aquarium du Kelly Tarlton’s Underwater World & Antarctic Encounter.

Pour replonger dans les origines de la Nouvelle-Zélande, la visite des Marae (villages ancestraux) est une vitrine parfaite du passé maori. Les musées sont des mines d’informations culturelles (Otamatea Kauri, Pionner Museum à Northland) et de nombreuses galeries d’art (Dunedin public Art Gallery, Auckland Museum) complètent la découverte. Consacrez du temps aux prestations théâtrales de qualité. L’occasion de découvrir un autre pan de la culture néo-zélandaise concerne la gastronomie riche qui fait cohabiter les cuisines du monde avec les plats traditionnels. Les promenades dans les rues des villes de Nouvelle-Zélande sont enrichissantes, à la découverte d’une architecture originale, en particulier, les bâtiments officiels (le Parlement, le Governement Building en bois). D’autres mémoriaux se découvriront tout au long de votre trajet (Katherine Mansfield Memorial).

La Nouvelle-Zélande en pratique

Avec le statut d’Européen, un visa ne sera pas exigé si vous effectuez un séjour inférieur à 3 mois sous condition d’avoir un passeport valide pour encore au moins 6 mois et la présentation d’un billet de retour. Prévoyez un budget assez conséquent, la Nouvelle-Zélande pour l’hébergement et la restauration est un pays développé où le tourisme est un secteur de plus en plus important. Vous pourrez utiliser vos cartes MasterCard et Visa pour retirer des dollars néozélandais (NZD) et les chèques de voyage sont généralement acceptés. Des agences American Express sont également implantées pour les cartes du même nom.

Les risques sont minimes et il n’y a rien de particulier à prévoir en matière de santé et les services médicaux sont parfaitement aptes à traiter d’éventuels ennuis de santé. Quant à la sécurité, la délinquance est en recrudescence sans constituer une situation alarmante.

Il est assez facile d’aller en Nouvelle-Zélande : pays anglophone, vous n’aurez pas de mal à vous faire comprendre. Les infrastructures qui sont bien développées répondent aux normes et habitudes occidentales dans les grandes villes. Les moyens de transport sont nombreux et tout aussi sûrs. Pour passer d’une ville à une autre, l’avion, qui ne coûte pas trop cher, offre l’avantage de contempler une vue unique sur le relief du pays. Le trajet peut se faire par la route avec des bus et des mini-bus. Dans la mesure des destinations disponibles, les trains modernes allient confort et rapidité en plus de découvrir des paysages sublimes tout au long du voyage. Plus de liberté ? Optez pour la location de voiture ou de moto grâce à votre permis français cumulé au permis international. Mise à part la circulation à gauche, les routes sont sûres et bien entretenues. Les liaisons en bateau offrent également de découvrir des panoramas fabuleux. Enfin, en agglomération rien de tel qu’une balade en vélo qu’il est possible de louer.

Répondre