Madagascar



Quand partir à Madagascar

madagascarMadagascar, cette grande île qui parait s’être détachée de la grande Afrique, baigne dans l’Océan Indien, dominant ainsi les quelques îles des alentours par sa taille.

La grande île se caractérise dans son ensemble par un climat tropical alternant la saison chaude et humide et la saison sèche. La température et le climat se différencient tout de même selon la situation géographique : le centre de l’île abritant la capitale, Antananarivo, et quelques régions du Sud-Est dans la province de Fianarantsoa bénéficient d’une température modérément chaude en été et fraîche en hiver, assez proche des pays tempérés.

Que faire à Madagascar

Les côtes Nord-Ouest et Sud-Ouest enregistrent une chaleur intense qui frôle les 32°C. Similaires aux pays chauds, les côtes Est se définissent par de la chaleur tolérable et humide avec de la pluie importante, mais un régime d’alizé fait profiter d’une température moyenne pendant la saison sèche. Il est préférable de visiter Madagascar entre les mois d’août et de novembre en dehors des saisons cycloniques, mais généralement, la région Ouest est accessible tout au long de l’année.

Madagascar, dont la population hérite de diverses caractéristiques venant des quatre coins du monde, à cause de ses ancêtres arabes, africains, malais,… est composé de 18 groupes ethniques ayant chacune leur tradition et leur mode de vie, mais qui cohabitent ensemble dans plusieurs régions, notamment dans la capitale. Ces tribus adoptent tout de même quelques us propres à l’ensemble de la population malgache dont le « famadihana » (retournement des morts), et la « circoncision » qui se déroulent généralement en hiver. Pour les touristes chanceux qui pourront se joindre aux autochtones, zébus et boissons traditionnelles sont partagés à tous les invités. Les vocabulaires courants de la langue malgache sont facilement assimilables et des fêtes folkloriques malgaches en chants et danses sont organisées presque à chaque passage des visiteurs dans les campagnes et villages comme cadeau de bienvenue.

La grande île est très riche en sites touristiques : les parcs nationaux permettent de contempler la faune et la flore, endémiques à plus de 90 % telles que les orchidées et les lémuriens à Andasibe, à Masoala et dans la forêt dense d’Ankarafantsika. Elle offre aussi des paysages extraordinaires dont les chutes thermales de Ranomafana, les pics rocheux et les reliefs agrémentés de savanes arborés de l’Isalo, le Tsingy de Bemaraha et beaucoup d’autres encore, sans oublier les excursions guidées dans la forêt de la partie Est de l’île. Les inconditionnels de sables fins sont bien servis avec les plages des côtes, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, en insistant sur les îles de Nosy-Be se trouvant au Nord, et celle de Sainte-Marie à l’Est. Surf à Mahambo, plongée et voile à Nosy-Be, pêche aux gros avec les opérateurs touristiques autorisés pour ce faire sont autant d’activités que vous pouvez pratiquer pendant votre séjour. Une biodiversité assez importante, et presque dans toute l’île, offrira des études contemplatives aux avides de savoirs. Choisissez un circuit à Ambositra et chez les Zafimaniry, gardiens des artisanats en boiseries et marquetteries dans la région du Sud-Est, et découvrez le fameux papier « Antemoro » orné de fleurs incrustées dans la pâte ou la culture de soie avec la confection de « lamba landy », une étoffe traditionnelle malgache.

Si vous passez dans les marchés de la capitale, vous aurez l’occasion de faire des acquisitions intéressantes avec des objets de souvenir en corne, en bois, ou diverses épices, particulièrement la vanille qui fait la réputation de Madagascar. Les noctambules et fêtards pourront trouver leur bonheur dans les discothèques et les spectacles qui se déroulent presque chaque fin de semaine. La gastronomie malgache est très appréciée avec en prime des produits bio et des plats du terroir : gambas et feuilles vertes, manioc grillé et le riz arrosé de lait et miel. De l’art culinaire aux découvertes de la nature en passant par les activités touristiques, tout le monde sera servi.

Madagascar : En pratique

Madagascar, à plus de 10 000 km de la Métropole française, est un voyage à inscrire dans ses destinations, facilité par des vols quotidiens ou tous les deux jours, le reliant à des pays européens tels que la France et l’Italie par la compagnie Air France ou Air Madagascar. Il y a aussi des liaisons hebdomadaires ou bihebdomadaires vers l’Afrique du Sud, Kenya ou Thaïlande et des lignes régionales avec l’île Maurice et La Réunion. Le visa d’entrée pourra être obtenu avant le départ par le biais de l’Ambassade de Madagascar ou sur place même, dès l’arrivée auprès des autorités compétentes avec 3 mois de séjour au maximum, et une possibilité de prolongation de 3 mois sous demande auprès du Ministère de l’Intérieur avec justification de ressources et de devises. La monnaie courante est l’Ariary dont l’équivalence est estimée à 2 500 Ariary pour 1 euro. Plusieurs cartes de crédit sont acceptées par toutes les banques et dans certains magasins et hôtels. Concernant ces derniers, des hôtels internationaux sont généralement implantés dans la capitale, ceux reconnus par l’office du tourisme comme ayant le confort et la qualité requis pour un hébergement aux normes sont accessibles dans presque toutes les provinces, voire dans toutes les régions de l’île. Pendant les circuits, les agences sont équipées de formules camping et les chambres d’hôte font aussi partie des établissements à tarif modéré.

En matière de santé, l’autorité malgache n’exige aucun vaccin obligatoire. Toutefois, il est préférable de s’immuniser avec les vaccins classiques comme l’antitétanique, celui contre la diphtérie, les hépatites, la typhoïde, la fièvre jaune et contre la coqueluche. Même si chaque ville est pourvue de pharmacie, il est plus pratique de se munir de sa propre boîte à pharmacie surtout pour les déplacements dans les brousses, en y insérant notamment des antipaludéens. La sécurité n’inclut aucune disposition particulière, mais en ce qui concerne les biens, il faut quand même prendre des précautions et être vigilant et ne pas trop s’afficher avec les objets de valeur : caméra, téléphone portable, bijoux en or, etc. Les déplacements hors de la ville sont plus sécurisés avec des guides, à bord d’une voiture tout terrain préalablement louée. Les séjours n’en seront que plus agréables !

Répondre