Voyage en Océanie



Voyager en Océanie requiert un minimum de connaissances au niveau du climat des endroits à visiter, si vous désirez passer votre séjour dans les conditions optimales. L’Australie est à éviter en juin et en juillet puisqu’il y fait très froid, particulièrement la nuit dans le Outback. Le climat dans la totalité du pays se résume par un contraste de température saisonnière très marqué entre le Nord qui est très chaud, et le Sud plutôt tempéré. La saison des pluies dans la partie nord s’étale à partir du mois de décembre jusqu’au mois de mars. Quant à Melbourne, l’hiver est parfois un peu trop froid et donc, vous pouvez vous rendre au nord pour rejoindre un endroit où les températures seront beaucoup plus ambiantes. En Nouvelle-Zélande, l’hiver est un peu à craindre entre les mois de juin et de septembre à cause de la diminution accrue de la température. Malgré tout, le côté nord du pays préserve généralement un climat assez agréable. Finalement, dans la zone du Pacifique Sud, toute saison est pratiquement bonne pour y aller, à condition de rayer dans votre calendrier la période de passage des ouragans qui se présente fréquemment à compter du mois de novembre jusqu’au mois de mars.

Pour vous donner quelques idées, voici une liste non exhaustive des meilleures destinations en Océanie avec leur saison de visite respective. Commençons par le plus étendu territoire océanique, c’est-à-dire l’Australie. Si vous aimeriez voir les animaux typiques du pays comme les kangourous et les autruches, ou encore si vous aspirez à partir à la découverte des richesses naturelles dans de vastes espaces, sachez qu’il existe de multiple choix en période selon votre propre préférence. Par exemple, vous pouvez choisir entre le printemps (septembre à novembre), l’été (décembre à février) et l’automne (mars à mai).

Les autres pays, tous constitués d’archipel, présentent leur propre période de visite idéale. Pour la Nouvelle-Zélande, il n’y a pas de saison spécifique pour la visiter mais les entités d’organisation touristiques ont constaté en particulier une période de haute saison entre le mois de décembre jusqu’à janvier. Y passer les fêtes de fin d’année et de l’accueil du nouvel an constituera probablement pour vous un évènement unique. Par ailleurs, l’été semble aussi être la période la plus parfaite puisque la température commence à monter et les pluies ne tombent presque pas. En hiver, on peut aussi relever des températures relativement fraîches en hiver, et ceci avec une chute assez fréquente des neiges.

Généralement, il fait chaud en Nouvelle-Calédonie tout le long de l’année avec des températures maximum pouvant atteindre 29°C et des minimum ne descendant pas au-dessous de 17°C. Elle bénéficie d’un climat tropical océanique caractérisé par la succession de deux saisons seulement par an. La première, située entre les mois de décembre et mai, constitue la saison chaude et humide, tandis que la seconde, allant du mois de juin jusqu’à novembre, est une saison fraîche et sèche. Toute l’année conviendra donc pour réaliser un voyage touristique là-bas, sauf pendant la saison des cyclones qui débute vers la fin du mois de décembre et se termine au mois de mars.

Quant à la Polynésie, étant constituée des îles et des archipels qui se situent entre la Nouvelle-Zélande, les Îles Hawaï et l’Île de Pâques, la saison diffère d’un groupement d’îles à un autre. Par exemple, l’hiver austral dure du mois d’avril jusqu’en octobre pour la Tahiti et les Îles Sous-le-vent, avec une température moyenne de 24°C. Par contre, du côté des Îles Marquises, une saison ensoleillée mais pluviale en même temps caractérise le climat dans son ensemble, surtout pendant l’été (fin novembre à fin mars), avec une température comprise entre 28 et 30°C. Alors, le moment propice pour un voyage sur cet archipel sera la saison sèche, c’est-à-dire entre le mois de mai et le mois d’octobre. Ce choix vous épargnera des pluies abondantes causées par les cyclones.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée est formée essentiellement par la moitié Est de l’île de la Nouvelle-Guinée, à laquelle s’ajoutent plusieurs autres îles. C’est un territoire montagneux au nord, tandis que le sud est marécageux et humide. Il vous est alors conseillé d’y partir durant la saison sèche (de juin à septembre) pour esquiver la période de pluies.

Enfin, l’Île de Fidji est déterminée par un climat tropical humide avec des températures quasiment constantes. On y distingue également deux saisons bien nettes dont une saison sèche qui dure du mois de mai jusqu’en septembre, et une autre humide très pluvieuse allant du mois d’octobre jusqu’en avril. La saison la plus propice pour un voyage dans ce coin est donc l’hiver, du mois de juin jusqu’en octobre, puisque vous bénéficierez d’un climat qui est non seulement sec mais également assez frais.

Répondre