Italie



Quand partir en Italie

Les meilleures saisons pour visiter l’Italie sont le printemps et l’automne. Pendant ces périodes, la nature italienne arbore toute sa splendeur et conquiert tous les cœurs. Le paysage est alors magnifique et la température très agréable.

La saison froide, qui va de décembre à la fin du mois de mars, est favorable aux sports d’hiver mais peut également être mise à profit pour la visite des villes.

En été, de juin à septembre, les plages italiennes sont idéales pour les baignades, le sud de l’Italie peut se révéler très chaud, voire caniculaire au plus chaud du mois d’août alors que le Nord, jusqu’à la Toscane bénéficie d’un climat plus tempéré. À partir du mois de juillet, les randonnées alpines sont inoubliables.

Que voir et que faire en Italie

En Italie, les merveilles à visiter et les activités à pratiquer ne manquent pas : les nombreux musées, les sites archéologiques, les monuments et les villes-musées sont au détour de chaque route. Les amateurs de grand air et d’aventure pourront aussi opter pour les randonnées dans les Alpes avec leurs sentiers et leurs paysages magnifiques. N’oubliez pas de profiter des stations de sport d’hiver italiennes. Si la plupart d’entre elles n’ouvrent que pendant la saison froide, celles du Mont Blanc, du Matterhorn et du val d’Aoste sont toutefois accessibles au public toute l’année. Ne ratez pas également les sports aquatiques et les stations balnéaires sur la côte, ou pourquoi pas découvrir le pays en vélo. En Italie, le choix est diversifié et tout un chacun peut trouver son centre d’intérêt.

Les villes italiennes n’attendent qu’à être visitées pour dévoiler leurs particularités. A Rome par exemple, les nombreux monuments historiques et légendaires sont fascinants et vous plongent au plus profond des temps anciens. Ce sont entre autres : les ruines romaines, les églises et fontaines de style baroque et ses sculptures, les campaniles médiévaux, le palais de la Renaissance, etc. A Milan, la mode fait vibrer tous les adeptes du lèche-vitrines. Par ailleurs, cette ville passionnera les gourmets et les amoureux de l’opéra. Une toute autre ambiance vous attend à Venise avec ses ruelles et ses petits ponts, les gondoles, et toutes les merveilles architecturales à visiter. A Naples et Pompéi, la richesse architecturale, les galeries et les musées attirent les touristes. Florence et Sienne sont les berceaux de la Renaissance. Chaque ville apporte à ses visiteurs son lot de surprises. Des architectures et des ambiances uniques attendent les visiteurs à chaque visite d’une nouvelle ville. A part tous ces monuments, la gastronomie italienne est au rendez-vous. Bref, voyager en Italie vous donnera le goût de la « dolce vita ».

L’Italie en pratique

Côté budget, voyager en Italie est assez cher. Les activités, la restauration et l’hébergement sont à des prix équivalents aux prix français, voire beaucoup plus importants dans les hauts lieux touristiques comme Venise. Pour profiter du pays dans des conditions alliant confort, bonne gastronomie, découverte, et économie, privilégiez le logement chez l’habitant et les locations d’appartements et n’hésitez pas à vous ravitailler dans les nombreux marchés et « trattoria ».

Pour s’y rendre, des vols internationaux sont disponibles. Pour ceux qui viennent des autres pays d’Europe, le train est une alternative moins onéreuse. L’Italie est également accessible en bus. Ce choix est toutefois moins pratique que le train. Par ailleurs, vous pouvez effectuer le voyage en ferry si vous venez de Grèce, Turquie, Malte, Tunisie, Albanie, Espagne et Egypte. Une fois arrivé en Italie, si vous ne disposez pas d’une voiture, le train et le bus sont les meilleurs moyens pour partir à la découverte de toutes les villes. En bus, vous pouvez atteindre des lieux non desservis par le train. Des ferries font la liaison entre certaines villes notamment Naples et Sicile, Gênes, Livourne, et entre Naples et la Sardaigne. Lors du voyage, les visiteurs, sans sombrer dans la paranoïa, sont incités à être vigilants, surtout dans les villes touristiques : le vol à la tire est encore pratiqué dans certaines villes même si la situation s’est énormément améliorée ces dernières années.

Répondre