Polynésie



Quand partir en Polynésie

polynesieLa Polynésie, le rêve de tous les touristes en mal de soleil et de grand air marin, est réputée pour ses nombreuses îles, 118 au total. La légendaire Tahiti, les Marquises accueillent ses visiteurs dans la chaleur tiédie par le vent. D’une île à une autre, le climat présente diverses facettes pour un séjour idéal. Les îles Sous-Le-Vent et Tahiti sont plus favorables entre le mois d’avril et celui d’octobre car l’hiver austral y règne pendant cette période. Par contre, visiter les Marquises durant la même période est plutôt aléatoire. Si l’on parle de climat optimal, on risque d’être submergé par une éventuelle forte chaleur au début du mois de décembre jusqu’à la première quinzaine du mois de mars. Mais à chaque lever du jour, le soleil est toujours au rendez-vous pour maintenir tout l’archipel dans une température variant entre 28°C à 30°C en période estivale et 24°C en hiver.

La Polynésie en pratique

La Polynésie, dont le nom évoque tout simplement les vacances au bord de mer, est présentée par les agences de voyage comme une destination de prédilection, ce qui n’est nullement un pléonasme de pure publicité, car la réalité est bien plus belle et plus captivante. Presque toutes les îles sont dotées d’un paysage paradisiaque où l’accueil des autochtones rendra votre séjour inoubliable. Tahiti, Bora Bora, Moorea, Tetiaroa, Maupiti offrent dans la journée une mer à l’eau tiède et au crépuscule, en plus du fameux coucher de soleil, des feux de camp sont organisés par les hôtels privés, animés par les danses folkloriques des jolies femmes aux cheveux longs. Tuamotu fera le bonheur des touristes en quête de sensation forte pour pratiquer la plongée sous-marine. Les îles Marquises et l’archipel de l’Austral reçoivent toujours des visiteurs tout au long de l’année. Joindre la détente et la culture est chose possible avec la place To’ata et la cathédrale à Papeete, le temple chinois à Kanti de Mamao ou l’office tribal de marae d’Arahura, sans oublier Outuaiai et le sépulture du souverain Pomaré V. Amateurs de nouvelles sensations, ne ratez pas de vivre des tours en pirogue à Papeete et n’oubliez pas de passer à la place Vaiete de Tahiti pour faire des tatouages en guise de souvenir lors de votre passage dans l’île principale de la Polynésie.

Durant toute l’année, des animations et festivités en plein air se passent presque chaque mois en Polynésie. Le Festival Reggae Sunsplash, au mois de février, ouvre la période des manifestations, puis une procession pour fêter l’Avènement de l’Evangile se découvre au mois de mars puisque le catholicisme connaît un fort pourcentage dans les îles. L’élection de Miss Tahiti, au mois de mai, une manifestation devenue rituelle, permet de contempler la beauté de îliennes et à immortaliser en photos. Les mois de juin et juillet sont synonymes de fête, celles de Heiva I Tahiti pour apprécier chants et danses et applaudir les piroguiers pendant leur prestation à la course. Octobre est tant attendu par les polynésiens pour procéder à des déguisements aux mille et une couleurs pendant le carnaval de Tahiti. Et encore, revient après, au mois de novembre, l’impressionnante lignée de pirogues pendant la course Hawaiki Nui Va’a à Tahiti, avant de finir en beauté l’année avec la fête du Tiaré, au mois de décembre. Bref, un calendrier bien chargé mais qui laisse du temps pour faire des emplettes et apporter dans son bagage de retour des vanneries, des statuettes de figures divines en bois, ainsi que des objets de souvenirs emblématiques de la Polynésie : parures de coquillages, paréos, les étoffes en patchwork tifaifai, des perles noires ou la senteur douce de la vanille et du monoï.

La Polynésie en pratique

A part les hôtels de luxe ou ceux à tarif moyen, les pensions de famille sont très pratiques pour plusieurs personnes, en formule bungalow ou en chambre d’hôte. Les dortoirs font aussi partie des hébergements à petits prix mais avec des salles d’eau communes. Le camping, érigé dans divers endroits : terrain privé, jardin ou bord de mer, reste la formule la moins onéreuse. Manger dans un restaurant luxueux, se sustenter dans McDo avec sandwich et canette, goûter beignets et coco glacé dans les roulottes ou s’alimenter en pain et charcuterie en faisant des provisions dans les supermarchés, sont des procédés tout à fait faisables en Polynésie. Les changes sont à effectuer dans une banque, mais diverses cartes bancaires sont parfaitement acceptées par des hôtels et d’autres établissements commerciaux.

Aucune mise en garde particulière pour la santé car une boîte à pharmacie bien garnie sera suffisante, et quelques produits anti-UV et des pansements classiques sont à mettre dans son bagage. Hôpitaux, cabinets médicaux et dispensaires sont accessibles avec des soins convenables. La Polynésie est une destination sûre que les séjours devront se passer en toute quiétude si l’on se conforme à toutes les règles dès le débarquement ainsi qu’aux divers écriteaux ou conseils des autochtones.

La Polynésie est une destination potentiellement touristique, à part son titre de territoire français d’outre-mer. Il est donc fondé que s’y rendre n’est pas un problème, Air France assure la liaison avec des vols réguliers en partance de France. Sites et agences de voyage proposent des voyages en groupe ou incognito ainsi que les formalités y afférentes. Très avancée en matière de transport aérien, la compagnie Air Tahiti dessert la liaison de la capitale aux autres îles. Goélettes et ferries sont également des moyens de déplacement offrant également des services convenables auprès des clients et visiteurs et des communications régulières entre les îles. Trucks et bus sont plus pratiques et par leur coût et pour apprécier chaque coin et recoin de quelques îles, fonctionnels à partir de 4 heures du matin. L’inconvénient consiste à l’arrêt du service un peu trop tôt et à un accès difficile en week-end. Le vélo est un moyen de locomotion très répandu dans les îles pour être accessible en location.

Répondre