Azerbaïdjan



Quand partir en Azerbaïdjan

azerbaidjanPays du Caucase, l’Azerbaïdjan présente un climat des plus variés d’une région à une autre. Ainsi, près des côtes, le climat est subtropical, à la fois chaud et sec alors que plus à l’intérieur des terres et dans les régions situées en altitude, le climat se distingue par des températures plus basses avec des pluies importantes et des hivers très rudes. Par contre, au bord de la Mer Caspienne, le climat est méditerranéen avec des vents forts mais surtout des hivers doux. Nous vous conseillons ainsi de programmer un voyage en Azerbaïdjan à partir du mois d’avril jusqu’en octobre. Si vous souhaitez concentrer votre séjour aux alentours de la capitale, le mois de juillet n’est pas recommandé si vous ne supportez pas les fortes chaleurs car les températures peuvent atteindre les 40°C. Au-delà du mois d’octobre, le climat général n’est pas très accueillant pour un voyage touristique.

Que voir et que faire en Azerbaïdjan

Azerbaïdjan signifie « Gardien du feu » et l’histoire raconte que le pays s’est développé à travers les temples des Zoroastriens qui vénéraient le feu. Vous retrouvez encore aujourd’hui ces temples sur tout le territoire. Par ailleurs, le pays est un lieu archéologique des plus intéressants qui regorge de mille richesses comme les peintures millénaires du village de Kobustan. Escale importante de la Route de la Soie, l’Azerbaïdjan fut un carrefour très fréquenté qui a enrichi peu à peu la culture de ce pays. La capitale ou plutôt sa vieille cité est une ville hautement culturelle et a d’ailleurs été inscrite en 2000 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. On y trouve des merveilles telles que la Tour de la Vierge ou encore le palais de Shirvanshah. De nombreux autres monuments complèteront votre circuit avec des édifices religieux (mosquée et mausolée de Shumaka), des constructions militaires impressionnantes (forteresses de Ramana, de Nardaran, ou de Mardkyany).

Mais l’Azerbaïdjan abrite également de nombreux parcs nationaux (Gizilagach) qui vous feront découvrir une faune et une flore riches avec des espèces d’oiseaux exceptionnelles. Les circuits de randonnées en Azerbaïdjan sont d’autant plus intéressants avec des paysages de toute beauté. Enfin, les stations balnéaires de la Mer Caspienne sont également nombreuses et méritent le détour notamment ceux de Nabran, Siazan ou Khudat.

L’Azerbaïdjan en pratique

Lors d’un déplacement vers l’Azerbaïdjan, des vols réguliers sont affrêtés par des compagnies aériennes, mais il est recommandé d’avoir son visa au départ. Ce visa est valable pour un mois à compter de la date d’entrée sur le territoire. Veillez donc à ce que celle-ci soit bien indiquée sur votre passeport.

Côté budget, pas de soucis à avoir car même pour les petits budgets, vous aurez un large choix côté restauration et hébergement. Votre voyage sera d’ailleurs l’occasion de goûter à l’une des cuisines les plus riches du monde.

La capitale est relativement calme et l’insécurité n’est pas plus importante qu’ailleurs. Néanmoins, ne vous aventurez pas dans les zones frontalières avec l’Arménie où les tensions sont palpables. Le seul risque pourrait surtout provenir du système sanitaire du pays. En effet, l’Azerbaïdjan a été dernièrement touché par l’épidémie de grippe aviaire. Il est ainsi impératif d’éviter la volaille et les oiseaux durant votre séjour. Mais en règle générale, soyez prudent sur la nourriture et mangez toujours des plats bien cuits. Les vaccinations au départ de la France concernent la DTP et l’hépatite A. En cas de problèmes de santé, sachez que la capitale dispose de bonnes infrastructures médicales bien qu’onéreuses.

Le transport en Azerbaïdjan est assuré par des autobus, des tramways et des trolleybus mais le réseau est vieux et le confort laisse à désirer. Vous pouvez également conduire vous-même mais soyez prudent sur la route car le Code de la Route n’est pratiquement pas respecté. D’ailleurs, le train est d’une autre époque mais reste un moyen très utilisé pour les déplacements régionaux. En tout cas, quelque soit les moyen de transport choisi, ne manquer pas d’apprécier le paysage tout le long de vos trajets sans perdre de vue les mesures de sécurité de base, bien évidemment ! Bien que le pays soit encore méconnu du touriste, il commence à attirer de plus en plus de visiteurs qui en reviennent ravis. Bon séjour !

Répondre