Inde



Quand partir en Inde

Inde

L’Inde est une merveilleuse destination touristique qui nous réserve une ambiance typiquement traditionnelle, dominée par différentes coutumes religieuses. L’aventure sera plus plaisante encore si vous y partez au cours du mois d’octobre jusqu’à mars, c’est-à-dire pendant l’hiver. Durant cette période, vous pouvez jouir d’un climat tempéré à l’abri des chaleurs ramollissantes. Notons cependant que les températures nocturnes peuvent baisser énormément pendant les mois de décembre et de janvier. Par contre, les températures diurnes les plus élevées dans le pays sont surtout relevées durant les mois de mai jusqu’à juillet. Vous pouvez quand même choisir cette période pour visiter les montagnes de l’Himachal Pradesh et le Cachemire parce que ces zones sont particulièrement privilégiées par un régime agréablement tiède.

Que voir et que faire en Inde

Avec sa superficie totale qui fait quatre fois celle de la France, l’Inde renferme incontestablement une multitude de sites touristiques à ne pas manquer. Tout d’abord, vous pouvez commencer la visite de la capitale du pays, en appréciant l’un des deux compartiments de cette ville qui s’appelle Old Dehli ou « la vieille ville ». Ainsi, vous pouvez admirer ses monuments de style moghol, des édifices traditionnels qui soulignent parfaitement les mémoires de l’époque musulmane. En cours de route, vous pouvez déjà acheter quelques articles souvenirs dans le bazar du quartier, à l’exemple des moghols rajasthani en miniature, des statues de Kajuraho, des maquettes polychrome représentant le temple de Sri Meanakshi, etc. Le jour suivant, vous entamerez la seconde partie de la visite dans la ville dénommée New Dehli ou « la nouvelle ville » en parcourant ses larges avenues, ses établissements administratifs et ses ambassades,… Ce coin a bien sûr une allure beaucoup plus moderne par rapport à Old Dehli.

Maintenant, vous allez poursuivre votre circuit touristique en passant successivement par Samode qui vous réserve une cérémonie d’accueil royal, Japuir qui inclue en plein parcours le fort d’Ambert dressé sur un sommet rocheux, le Bikaner dit « la ville rouge », et Jaisalmer, la ville située dans la zone la plus à l’ouest du désert de Thar, à quelques kilomètres seulement du Pakistan. N’oubliez pas non plus de demander à votre guide de vous emmener dans les quartiers monumentaux comme Jaisalmer, Jodhpur, Ranakpur, Udaipur, et Zurich. La visite de Jaisalmer exige une journée entière pour pouvoir admirer pleinement la beauté de cette ville à forteresse exceptionnelle, installée en plein désert, et également pour longer la route des caravanes bordées de maisons bourgeoises appelés « Havelli », et qui sont d’une architecture artistique très habilement réalisée. Jodhpur, quant à lui, abrite la forteresse construite au XVème siècle, et qui s’avère être les portes d’entrée dans le désert du Thar. Udaipur est, de son côté, considérée comme la ville la plus romantique de l’Inde. Dans la partie Sud du pays, on peut apprécier aussi le prodigieux temple de Minakshi-Sundareshvara qui est un beau et immense bâtiment installé dans la ville de Madurai. Le vieux Goa, ancienne capitale des possessions portugaises, mérite également d’être exploré tout comme Bombay ou Mumbai, une ville débordante d’énergie. Il s’agit également du lieu de concentration des transactions financières et d’exploitations commerciales (lieu de circulation de 50 % des échanges internationaux) et industrielles (textile et pétrochimie).

L’Inde en pratique

Voici quelques renseignements pratiques pour ceux qui s’apprêtent déjà à passer quelques jours dans ce pays à innombrables prestations. Concernant le budget, il varie selon que vous envisagiez d’y partir en voyage organisé avec des frais d’hébergement, de la nourriture et des déplacements internes inclus dans un forfait, ou encore que vous aspiriez partir suivant votre propre itinéraire. Dans ce dernier cas, votre coût pourrait surpasser un peu le forfait puisque de nombreuses pistes imprévues pourraient occasionner des dépenses supplémentaires. En séjournant dans des hôtels de standing moyen avec des déplacements locaux en taxi, vous allez débourser modérément. Le prix de la nourriture est aussi très variable. Notez que la monnaie utilisée est la roupie indienne (INR).

Lors de vos déplacements dans les endroits animés comme le marché, les gares, etc., faites bien attention aux vols de passeport, de sacs et aussi aux propositions de changes effectuées dans le cadre du marché noir. N’acceptez non plus ni offre de nourriture, ni de boissons de la part des inconnus, ni même une invitation à fumer un quelconque type d’herbe puisque l’Etat applique des sanctions très sévères à l’encontre de ceux qui ont été surpris en train de prendre tout genre de drogue. Veuillez bien noter qu’il est interdit de prendre en photo les centres stratégiques nationaux comme les aéroports, les ponts, les bâtiments militaires, etc. sous peine de confiscation de votre appareil.

Si vous partez le matin par le vol direct de Paris pour rejoindre Delhi, vous y arriverez tard dans la soirée donc, vous ne pouvez débuter le circuit de visite que le lendemain matin. Pour les déplacements locaux, vous pouvez louer un taxi pour vous emmener dans votre hôtel par exemple, ou encore pour les courses vers des distances assez proches. Si vous préférez utiliser votre propre voiture, n’oubliez pas de vous munir d’un « carnet de passage » émanant de l’Automobile Club, et d’un permis de conduire international puisque c’est obligatoire. Par ailleurs, il y a aussi les trains qui relient Bénarès et Delhi, Agra et Delhi, Calcutta et Bénarès, Calcutta et Puri, etc., mais nous vous rappelons d’observer une extrême prudence puisque des vols y sont commis assez fréquemment.

Répondre