Cuba



Quand partir à Cuba

CubaCuba est la plus grande île des Caraïbes.

Bien qu’on y trouve des montagnes dont l’altitude s’élève à 1 800 mètres, l’île est principalement peu élevée.

L’ouest de Cuba est parfois sujet à des vagues d’air froid venues d’Amérique du Nord en Hiver et au Printemps. Il pleut moins au Sud que dans le Nord : le Sud-Est correspond à la zone très sèche de l’île aux alentours de Guantanamo.

Il y fait chaud toute l’année : de mai à octobre la chaleur et l’humidité peuvent être suffocantes. Septembre et Octobre peuvent voir l’apparition d’ouragans.

L’Hiver, de fin novembre à fin avril est la période idéale pour découvrir Cuba mais reste la plus touristique.

Que voir et que faire à Cuba

Randonnée, baignade, surf, plongée, pêche au gros, visites de monuments et de musées … Les activités touristiques ne manquent pas à Cuba. Si votre séjour n’excède pas une semaine, concentrez-vous sur l’île principale. A la Havane, la capitale, la visite de la vieille ville, Habana Vieja, est indiquée pour un premier contact avec les cubains. Les Musées et les monuments sont nombreux : Musée de la Ville, Musée de la Révolution, Musée National des Beaux-arts, Musée du tabac, Musée de l’Art colonial, Musée de la Musique … Pour la baignade, les magnifiques plages de Cayo Levisa vous attendent.

Au sud-ouest de la capitale, profitez de votre passage à Pinard del Rio pour découvrir son fameux jardin botanique et sa célèbre manufacture de cigares. A découvrir également, le complexe de Las Terrezas, classé patrimoine mondial par l’Unesco. Vous pourriez terminer votre séjour en prenant l’avion à destination de Santiago de Cuba pour découvrir le parc naturel de la Sierra Maestra avec ses forêts primaires et sa flore exceptionnelle.

Si vous disposez de plus de temps, envolez-vous vers Cayo Largo au sud de l’île de la Jeunesse qui dispose des plus belles plages du pays. Mais vous pouvez aussi choisir d’autres villes qui possèdent chacune leur spécificité à l’instar de Guama pour la pêche en rivière, Varadero pour la plongée ou encore Baracoa pour son Musée archéologique.

La cuisine cubaine est basée sur le riz, le porc et le poulet. Vous dégusterez sûrement le riz accompagné de haricots noirs. Le porc ou cochinito est présenté de différentes manières dans les restaurants, le plus souvent en rôti ou frit. La langouste, le crabe et même le crocodile sont souvent proposés. Ne manquez pas de savourer les fruits du pays comme la banane, la pappaye, la goyave ou encore l’ananas. En guise de légumes verts, contentez-vous des salades. Même si l’eau de robinet est censée être potable, ne consommez que de l’eau en bouteille. Les bières locales ne sont pas chères mais la boisson la plus courante est le rhum qui est proposé soit sec soit en cocktails comme le Ron Collins à base de rhum additionné d’eau gazeuse et de citron.

Cuba en pratique

Si vous voulez découvrir Cuba, il est conseillé de partir en groupe pour amortir les dépenses. Si l’euro est accepté par la plupart des hôtels, il est conseillé pour les dépenses courantes de l’échanger contre des pesos convertibles. Le dollar est interdit de même que les cartes de paiement délivrées par une banque américaine. Pour l’hébergement, les hôtels sont chers et il est conseillé de réserver au moins trois semaines avant le départ. Louer des chambres chez l’habitant est pratique, moins cher et tout à fait légal. Une chambre ne peut toutefois accueillir plus de deux personnes. Pour les gros budgets, les hôtels de luxe ne manquent pas avec six grandes chaînes qui se disputent le marché. Pour les amateurs de camping, sachez que le camping sauvage est interdit. Pour les cubains, un camping est constitué de bungalows construits dans un complexe touristique !

Pour entrer à Cuba, aucun vaccin n’est exigé mais il est fortement recommandé de se protéger contre l’hépatite A et la fièvre typhoïde. Le soleil et les moustiques restent les seuls vrais dangers de votre séjour car ces derniers peuvent transmettre la dengue. Donc, n’oubliez pas de mettre dans vos bagages un répulsif antimoustique. Les vols à l’hôtel sont de plus en plus courants, alors ne laissez rien de précieux dans votre chambre, la plupart des hôtels de moyen standing disposent de coffres dans les chambres ou à la réception. Dehors, prenez toujours les précautions d’usage : tenez fermement votre appareil photo numérique, n’exhibez pas votre argent, évitez de laisser votre voiture de location sans surveillance.

Cuba est à plus de 7 000 km de Paris. La compagnie nationale Cubana de Aviacion et Air France proposent donc des vols directs entre Paris et La Havane. Des vols avec des escales mais moins chers sont offerts par Air Europe et Iberia. Pour les formalités d’entrée, vous aurez besoin d’un passeport en cours de validité, d’une carte de tourisme et d’un visa familial. La carte de tourisme s’acquiert auprès du consulat après présentation du billet et du passeport. Elle n’est pas gratuite. Le visa familial est aussi payant, il est nécessaire pour loger chez l’habitant. Pour la sortie, vous aurez une taxe à payer à l’aéroport.

A l’intérieur, l’avion est le moyen plus pratique pour aller d’une ville à une autre. Des vols réguliers assurent la liaison entre les principales villes. Sinon les moyens de déplacement ne manquent pas, du scooter au camion en passant par le taxi, le train ou la voiture de location. Les trains sont d’un autre âge et ne sont jamais à l’heure. Le bus est très pratique pour le transport urbain. Pour les courtes distances, louez un scooter ou montez à bord d’un camion pour une modique somme. La voiture de location coûte cher et l’assurance n’est pas incluse dans le forfait. Attention ! Le taux d’alcoolémie toléré dans ce pays est de 0 g/l de sang.

Répondre