Bangladesh



Quand partir au Bangladesh

BangladeshLe Bangladesh,pays de l’Asie méridionale, a un climat tropical qui suit le régime des moussons. La saison humide commence vers la fin du mois de mai et ne se termine qu’en début de mois d’octobre, ce n’est donc pas une saison idéale pour découvrir le pays car vous seriez trempé la majeure partie du temps. La saison fraîche prend le relais jusqu’à la fin du mois de février et enfin la saison chaude s’étale au mois de mars jusqu’au mois de mai. Les cyclones font, par ailleurs des ravages en mai et juin ainsi qu’entre octobre et novembre, ces périodes sont donc à éviter absolument du fait des orages violents et des inondations. La saison fraîche est donc le moment de l’année le plus indiqué pour visiter le Bangladesh. Les températures tournent autour des 21°C et vont en augmentant au fur et à mesure que l’on approche de la saison chaude où les chaleurs atteignent les 32°C. Malgré la chaleur de la journée, les soirées sont fraîches.

Que voir et que faire au Bangladesh

Le Bangladesh offre de nombreux paysages à découvrir. Entre un patrimoine culturel important, des richesses naturelles certaines, le Bangladesh propose une multitude d’activités qui touchent divers horizons. Les campagnes, moins bondées, sont d’ailleurs plus acceuillantes que les villes surpeuplées. En matière de patrimoine naturel, la faune avec les tigres du Bengale, les léopards, les éléphants d’Asie, les centaines d’espèces d’oiseaux, les reptiles entre autres, et la flore sont très garnies. Vous pourrez les admirer dans les parcs nationaux. Le pays compte en particulier la plus grande formation de mangroves du monde au sein du parc de Sundarbans qui se visite en barque ou en bateau. Les sites naturels sont, par ailleurs, exceptionnels comme le Lac Kaptai.

Le patrimoine culturel est également bien représenté et on pourra visiter de nombreux édifices religieux plus ou moins anciens comme la mosquée Hussain Dalan, Mosquée Shahi Jamae Masjid, Mosquée Qadam Mubarak Temple Siva ou le Temple Jagannath. Des sites archéologiques de différentes époques sont aussi très intéressants comme les Ruines de Mainimati ou le Monastère de Somapuri Vihara. Le patrimoine culturel se découvre également à travers ses nombreux monuments (Govinda) mais aussi grâce à un héritage architectural splendide comme les palais (Ahsan Manzi) et autres demeures royales. La visite de nombreux Musées ponctuera également votre séjour pour mieux comprendre et assimiler les subtilités de ce pays simple et complexe à la fois.

Enfin, le Bangladesh est également un lieu de vacances. Au Bangladesh, badminton, cricket et football sont les sports les plus populaires. Vous aurez l’occasion de vous détendre sur les plages du pays (Himacheri Beach, Inani Beach), au complexe balnéaire Cox’s Bazar et de découvrir des panoramas de cartes postales avec l’île de Saint Martin qui vaut le détour avec un fait marquant : il n’y a pas de moustiques.

Le Bangladesh en pratique

A moins de venir pour affaires avec des documents comme preuve, vous devez faire une demande de visa à l’Ambassade du Bangladesh de Paris. Rappelez-vous aussi qu’une taxe sur les appareils électriques introduits dans le pays revient à payer 50 % à 75 % de la valeur neuve de l’appareil.

Les hôtels au Bangladesh, même en centre-ville affichent des prix tout à fait abordables même pour les établissments de catégorie supérieure. Les restaurants de catégorie moyenne ne vous coûteront pas chers non plus et les petits budgets s’y trouveront sans problème.

Le Bangladesh fait partie de la liste des pays où la grippe aviaire s’est propagée, aussi, éloignez-vous de la volaille et notamment des marchés aux oiseaux. Assurez-vous que vos vaccins contre la DTP, l’hépatite A et B, la fièvre typhoïde et la rage soient à jour. Les structures médicales du pays sont peu fiables, ce qui demande de prendre une assurance rapatriement. L’eau souillée et non potable est à l’origine de la plupart des maladies, en particulier la diarrhée, lors d’un voyage au Bangladesh. Cela peut être évité en suivant les règles d’hygiène basiques et en ne mangeant que des plats suffisamment cuits. Dans un pays où la végétation et les points d’eau stagnante sont importants, les moustiques foisonnent et transmettent dengue et paludisme, particulièrement actifs aux mois d’octobre et de janvier. Ainsi, prenez vos dispositions contre les piqûres de moustiques.

La sécurité n’est pas toujours assurée au Bangladesh. La délinquance mais aussi le banditisme minent le pays. Il faut ainsi être prudent et dès la tombée de la nuit, évitez les zones considérées à risque et les périphéries.

Côté transport, nous ne vous recommandons pas les trains locaux et il est préférable de prendre l’avion pour les voyages intérieurs. Qui plus est, les coûts en matière de transport sont en général très abordables. Prendre les ferry-boats est aussi envisageable. En ville, les bus sont dangereux, autant prendre les taxis ou les rickshaws très folkloriques. Sinon, louez une voiture avec chauffeur qui servira de guide. Le tout à des prix raisonnables. Bon séjour !

Répondre