Roumanie



Quand partir en Roumanie

RoumanieLe climat roumain est très nettement continental : écarts prononcés des températures, saisons très marquées, les hivers y sont très froids et secs, les étés très chauds, en particulier à Bucarest. Pour trouver un climat plus agréable en été, il est conseillé de se rendre sur la côte, où la mer Noire adoucit l’atmosphère, ou bien dans les montagnes de Moldavie ou de Transylvanie qui vous rafraîchiront de leur verdure et de leurs averses régulières.

Afin de profiter au mieux de la Roumanie, préférez donc la fin du printemps ou le tout début (ou la fin) de l ‘été : avant mai, vous risquez de tomber sur des hôtels qui ne chauffent plus leurs chambres, alors que les nuits sont encore froides !

Que voir et que faire en Roumanie

Tous les voyageurs qui ont visité la Roumanie en conviennent : c’est un pays qui a le sens de l’accueil, chaleureux et souriant, particulièrement à l’égard des français.

Les centres d’intérêt du pays sont multiples : Bucarest, les monastères de Bucovine, les plages de la mer Noire, le delta du Danube, les forêts des Carpates, sans oublier les églises en bois des Maramures ou la cité médiévale de Sibiu. La Bucovine en particulier est une région à ne pas manquer : villages à l’ancienne, campagnes au charme empreint de nostalgie, ses monastères sont classés patrimoines de l’humanité par l’Unesco. Explorez aussi le delta du Danube, où vous pourrez contempler 250 espèces d’oiseaux migrateurs dans un espace préservé, et admirer les maisons traditionnelles des pêcheurs près du lac Golovita. Par curiosité, rendez-vous aussi dans les Carpates pour contempler le château de Bran qui inspira à Bram Stoker la légende de Dracula. Dans les Maramures, un musée présente l’artisanat régional, mais le lieu à ne pas manquer reste le cimetière joyeux de Sapinta, dont les tombes bleues se perdent parmi les fleurs éparses.

Quel que soit votre itinéraire, vous serez conquis par les habitants qui savent communiquer à leurs hôtes convivialité et joie de vivre.

La Roumanie en pratique

Vous pouvez vous rendre en Roumanie avec une simple carte d’identité si vous êtes ressortissant de l’Union Européenne et que votre séjour ne dépasse pas 90 jours.

La monnaie est le leu, qui vaut actuellement 2,38 €.

Vous pouvez vous y rendre en avion, mais aussi en train et même en car ( avec Eurolines) s vous n’êtes pas rebuté par la longueur du voyage.

Pour votre hébergement, vous aurez le choix entre des hôtels « à étoiles », assez onéreux, des auberges offrant un bon rapport qualité/prix, mais aussi des chambres chez l’habitant qui seront souvent la solution idéale en particulier si vous faites appel à des organisations comme le Réseau Vert ou l’Antrec : comptez alors environ 30 € pour une demi-pension.

Même constatation pour la nourriture : c’est encore chez l’habitant que vous aurez l’occasion de connaître le meilleure de la cuisine roumaine, marquée par des influences diverses ! Le coût moyen d’un repas tourne autour de 10 €.

Précautions à prendre : attention aux chiens errants qui sont très nombreux. Attention aussi aux tiques qui pullulent en pleine campagne. Idem pour les moustiques dans les régions humides comme le delta du Danube et près des lacs.

Pour vous déplacer à l’intérieur du pays, le stop marche bien mais la concurrence est importante. Bus, minibus et trains sont partout très présents et assez économiques.

Répondre